AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Zatoishi Nanako

Aller en bas 
AuteurMessage
Nanako

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Zatoishi Nanako   Mer 15 Sep - 23:38

NOM :Zatoichi
PRÉNOM :Nanako
SURNOM / CODENAME :Les ailes du Diable
AGE :22
DATE DE NAISSANCE :19 septembre 2025
SEXE :Femme
[b]NATIONALITÉ :Japonaise

PERMIS :Moto

TYPE DE PERSONNAGE :Mutant

PHYSIQUE :
Nanako est une jeune mutante à la silhouette fine et découpée.Sa peau est jaune, comme tous les japonais, mais un peu plus blanche que la moyenne cependant. Son corps fin a une musculature peu développée, mais elle compte plus sur sa technique et son agilité pour combattre. Ses formes équilibrées, mais néanmoins généreuses lui assurent un pouvoir de séduction non négligeable sur la gente masculine. Ses cheveux, noir comme une nuit sans lune et sans étoiles, tombent de part et d'autre de ses fesses, ainsi que dans son dos. Son visage est fin, creusé par la fait qu'elle ne peux souvent pas manger, mais cependant pas cadavérique.Ses yeux, rouge bordeaux, ont largement contribué a sa réputation, elle s'est longtemps entrainée afin d'avoir un regard froid, dans lesquels aucune émotion ne parait a part la folie. Ses lèvres légèrement rosée, sont petites et fines. Elle porte rarement du maquillage, sauf en cas de grandes occasions ( ce qui correspond généralement a un grand massacre d'extrémistes humains ). Dans ces cas là, elle se met des peinture de guerre, dans un style bien a elle: elle se recouvre le visage de sang humain, ou animal si elle n'a pas eu le temps de tuer avant de partir en guerre. Nanako porte un uniforme de lycéenne, taché de sang a certains endroits car il est rare qu'elle puisse laver ou remplacer ses vêtements. Cet uniforme se compose d'une chemise d'un blanc qui était éclatant, jusqu'à que le sang d'un homme qui a essayé de la violer vienne le tacher. Sa jupe est noire en surface, mais la doublure est devenue rouge, je vous laisse deviner pourquoi ( non pas a cause de ses règles ><" ). Les quelques rares personnes qui ont réussit à voir la couleur de ses sous-vêtements ne sont plus de ce monde, alors je n'ai pas voulu prendre le risque .

CARACTÈRE :
Le caractère de Nanako n'est pas très difficile a cerner. Il frise la folie ... Elle parle toute seule, ne fais confiance a personne, sauf à elle-même. Si elle fait confiance aux autres mutants de temps en temps, ce n'est jamais pour longtemps, et il est hors de question qu'elle ait des rapports amicaux avec les humains/cyborgs/clones. En combat, elle est comme possédée, son esprit combattif est tel qu'elle ne refuse jamais un défi ouvert, même si elle sait qu'elle va perdre en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Dans la vie de tout les jours, elle est assez réservée, elle n'a pas d'ami, ou alors ils sont morts, et ne veux plus risquer d'en perdre, donc elle a décider de ne plus en avoir.( pas bête... mais en même temps très c** ). Son sens de l'honneur est plus grand que n'importe quel Homme sur terre. Le problème c'est qu'il est très ... particulier. Un homme qui défend son honneur avec honnêteté et bravoure, sera "libéré", autrement dit, tué sans aucune hésitation. Celui qui cherche a défendre sa vie par tout les moyens, même les pires, sera gracié, mais estropié a vie ( généralement, des deux jambes, voire des yeux s'il a bien combattu). Son honneur lui vaudra bien sur de nombreux ennuis, surtout avec les tueurs à gage... Cependant, elle ne touche pas aux enfants, même ceux qui l'attaquent. Elle adore voir souffrir et peut être plus sadique qu'un prospecteurs des impôts. La voie du sabre la définissant, elle a cependant décidé de ne pas suivre les enseignement sur ce qu'elle appelle " les con**ries des vieux *** " ce qui correspond à toute la partie zen de la voie du sabre (donc en fait à l'essentiel de la voie du sabre, mais cela ne lui empêche pas d'être une des meilleures escrimeuse du pays ).


PARCOURS :

L'enfance:


Nanako est née dans le violence, littéralement. Sa naissance posa quelques problèmes au médecins qui accouchèrent sa mère : elle causa une hémorragie à sa mère qui failli en mourir. Cependant, elle naquit sans problèmes physiques ou mentaux. A sa naissance, sa famille était composée de 5 personnes : Son père, sa mère, un frère, une soeur ( les deux plus agés) et elle. Son père et sa mère étaient tout les deux chefs d'un clan de Yakusa à Tokyo, avec une particularité intéressante : ils étaient tout les deux les fruits d'expériences sur l'évolution humaine : autrement dit, des mutants ( ce qui leur imposaient aussi de cacher cette particularité ). A la naissance, à la surprise et déception de ses parents, elle n'avait aucun pouvoir. Ce qui était assez étrange vu que son frère et sa soeur avait démontré que la maitrise de leurs pouvoirs n'avait pas d'égal dès l'âge de deux ans. Pour palier à ce manque, son père décidé de lui enseigner la voie du sabre dès qu'elle sut marcher . Toute son enfance, elle fut sans cesse brimée par son frère et sa soeur, et quand je dit brimée, c'est frapper et persécutée. Il n'était pas rare qu'elle soit blessée sérieusement, mais ses parents ne disaient rien, elle était la honte de la famille. Le seul moyen pour elle d'échapper a tout cela était l'école, ainsi elle était pendant toute la primaire une élève acharnée et assidue. Son bulletin de note était excellent mais a cause de cela, elle n'avait pas beaucoup d'amis, ceux qui l'approchaient étaient la plupart du temps raquettés par son frère ou battus par sa soeur. Cela dura toute son enfance. A me sure que son talent pour le sabre grandissait, elle opposait leur opposait de plus en plus de résistance, mais grâce à leurs pouvoirs, ceux-ci la battaient tout le temps sans grandes difficultés.

L'adolescence:

Lorsque Nanako eu l'âge d'entrer au collège, son père l'envoya, en guise d'entraînement, dans le pire collège/lycée de tokyo. La violence y était quelque chose de commun et les blessés et les morts chose courante. Elle passa plusieurs séjours à l'hopital durant ce qui correspond en France à la sixième et à la cinquième. En quatrième, elle se fit violer par son professeur de mathématique et cinq de ses camarades . Ce jour là, elle perdit toute pitié pour ses camarades. Elle ne dit pas un mots a sa famille, pour ne pas passer un énième fois pour un boulet. Cependant, le lendemain, elle ramener son boken d'entrainement en cours :

La salle était déjà remplie d'élèves, et le professeur qui l'avait profanée allait commencer le cours. Au lieu de s'assoir, elle regarda l'assistance : ses camarades la regardaient d'un air vicieux, presque avide de son corps, ils comptaient recommencer, et en plus grand nombre cette fois. Elle pressa la main contre son Boken, qu'elle avait caché sous son uniforme. Genji, le chef de la classe et le plus fort des quatrièmes la regardait avec envie. Il était couvert de cicatrices, cicatrices qu'il avait obtenu après de nombreux combats. Ses cheveux bruns volaient au gré du vent et ses yeux verts l'auscultaient. Elle avait peur, certes, mais elle devait laver l'affront qu'il lui avait fait, lui et ses bras droits. Soudain, son regard changea, elle se fit plus menaçante, durcit ses traits et se dirigea vers Genji, devant la classe qui lui riait au nez. Lorsqu'elle arriva devant Genji, il lui se pencha vers elle et lui murmura :

-Alors, ca t'a plu hier, on peut recommencer si tu veux, ca ne pose aucun problème pour moi .

Devant l'audace exacerbée dont il faisait preuve, Nanako garda son calme et répondit d'une voix forte et tranquille :

-Ginji ! Moi Nanako Zatoishi, vais laver l'affront que tu m'a fait ici et maintenant.

La classe et le professeur lui ria au nez . Le professeur lanca du tableau avec un clin d'oeil:

-Nanako, j'ai tout prévu aujourd'hui, j'ai même invité le proviseur .

Genji, comme pour appuyer son professeur, lécha la joue de Nanako avec lenteur.
C'en fut trop pour elle, elle tira son boken et se mit en position d'attaque. D'un seul geste, les élèves se levèrent, mais ils n'eurent pas le temps de bouger d'avantage pour sauver leur chef. Nanako avait déjà attaqué et brisa la machoire de Genji, ce qui l'envoya dans les vapes. C'est alors que tout se précipita, dans un grand cri la classe se rua sur elle, mais avant que les élèves purent toucher la rebelle, elle envoya au tapis en envoya au tapis la moitié. lorsque le bras droit de Genji se présenta devant elle, elle hésita un moment, elle avait eu Ginji par surprise, cet adversaire là ne se laissera pas battre aussi facilement que les autres. Un cercle d'élève se dessina autour d'eux. Son adversaire sorti un couteau de poche et lui lanca :

-Tu va payer sal**e, ce soir, tes parents pleureront sur ta tombe.


Ce a quoi elle répondit :

-Ne t'inquiète pas pour ca, mes parents ne me pleureront pas, maintenant, arrète de gaspiller ta salive et amène toi.

Il se rua sur elle. Nanako leva son boken, esquiva d'un pas vers la gauche et abattit son arme sur le flan gauche de son adversaire. elle entendit le son des côtes qui craquent, et se dit qu'il n'y avait pas de meilleur son au monde. Le bras droit de ginji se tenait le ventre, mais se releva et envoya subitement un coup de couteau qui entailla la joue de Nanako. Avant qu'il put faire quoi que ce soit d'autre, elle envoya un coup descendant de son sabre de bois sur la tête de son opposant. Encore le bruit des os qui craquent. Le jeune homme s'effondra, le cran clairement enfoncé, mais toujours vivant. Dans un rugissment de colère, le prof, qui jusque là s'était tenu tranquille, sortit une arme à feu.
La classe se figea. Dans le lycée, toute forme d'arme était acceptée, à part les armes a feu .

-Alors, que dis-tu de ca? Maintenant on va parler tout les deux Nanako, et tu vas aller me faire ...

Et il s'effondra, d'un coup. Nanako venait de lancer son boken sur le cou du professeur avec une violence inouïe ce qui l'avait fait taire .
La classe, dans un silence absolu, enfin a part les gémissement des blessés, s'agenouilla devant elle en signe d'allégeance.
Elle avait reconquit son honneur, et par la même occasion, sa classe et tout les quatrièmes. Mais elle savat que les ennuis allaient commencer a ce moment, là, dès ce moment elle devrait affronter tous les autres chefs de classe qui mettrons en danger la sienne.

Lorsqu'elle rentra chez elle, Nanako pansa ses blessure, et alla se présenter devant son père. Lorsqu'il apprit ce qu'elle avait fait, il la félicité, pour la première fois de sa vie. Sa soeur, qui écoutait a la porte, la coinca a la sortie du bureau de leur père. Ce soir là, et pour la première fois, Nanako envoya sa soeur a l'hôpital, avec 4 côtes fracturées, le tibia brisé, et l'âme en peine.

A partir de ce jour, Nanako ne se laissa plus jamais faire, elle battu un a un les chefs de classe et, lorsqu'elle arriva en Première, elle était déjà le chef de tout le lycée. Grâce a sa mère française, son père Japonais et les cours d'anglais, elle finit par devenir trilingue, ce qui l'aida fortement lors de la guerre inter-lycée, a laquelle participait le lycée international. Pendant cette guerre, elle apprit a se battre avec des adversaire avec des styles différents, renforçant jour après jour sa maitrise du sabre et sa cruauté envers ses ennemis.

Puis arriva le jour des 20 ans de Nanako. Ce jour là commença comme n'importe quel jour, une petite rebellion des terminales rapidement matée par Nanako et ses alliés( elle a choisit de redoubler deux fois sa terminales afin de veiller sur le lycée ), deux ou trois châtiments en public, bref rien d'extraordinaire, pourtant, Nanako avait un tres mauvais pressentiment... Elle compris quand elle arriva dans la rue ou se trouvait sa maison.

Des nombreux vans noirs étaient garés non loin de la maison. Nanako se méfia tout de suite, quand on vit dans une famille de Yakusa, il faut être prêt a une attaque d'un clan ennemi a tout moment, cependant, elle senti que ce n'était pas des Yakusa, ils étaient trop organisés pour ça: les vans étaient disposé de telle façon que personne ne pouvait s'échapper ou entrer dans la rue en voiture ou même en moto, et vu le nombre qu'ils étaient ils pouvaient contenir une cinquantaine d'hommes. C'était mauvais... Elle s'approcha furtivement de chez elle et remarqua quatre hommes qui faisaient le guet devant sa porte. Ils n'étaient pas des hommes de main de son père et étaient armés de AK-47, arme que les hommes de son père n'utilisaient jamais, pour leur précision déplorable. Elle se dirigea vers un lampadaire non loin, qui se trouvait être une de ses cachettes a katana en cas de besoin, et en extrait un katana modeste, au tranchant néanmoins affuté.
Elle le cacha sous son uniforme et s'approcha des gardes, ce n'était pas le moment d'avoir peur.
Lorsqu'elle s'approcha, ils la remarquèrent, mais ne la reconnurent pas, et se mirent donc a la siffler. Faisant mine de répondre a leurs avances, elle s'approcha pour les trancher proprement, en éclaboussant de sang son uniforme. Malheureusement pour elle, elle ne fut pas assez rapide et un des gardes eu le temps de tirer un coup de feu, ce qui alerta le reste des assaillants.
Elle se précipita dans la maison, et eu une vision de l'enfer.

Tout d'abord, elle se dit que le rouge ce n'était pas si mal comme nouvelle peinture. Puis, elle reconnu l'odeur ... Du sang, beaucoup de sang. Partout. Sur les murs, sur le sol, jusqu'au plafond même. Ca et là gisait des corps inertes, de gens qu'elle ne connaissait pas, puis de gens qu'elle reconnu.

-Papa, Maman ... Le chien ... Morts ...

Et elle hurla . D'un hurlement si terrible que la maison résonne encore. Un hurlement si fort qu'elle indiqua a tous ses ennemis sa position exacte...

Ils déboulèrent dans le couloir de l'entrée et la virent, les yeux fous, les cheveux dressés, une brise anormale flottant dans l'air.
Ils s'écrièrent dans un anglais parfait :

-C'est une des leurs, une mutante ! Tuez-la !!

Et elle fit danser sa lame, comme jamais une lame n'avait danser, elle n'avait pas même pas besoin de toucher ses ennemis, un vent violent soufflait partout, projetant des lames de vent et des mini-tornades qui projetaient ses ennemis contre les murs avec une puissance inouïe, comme poussé par sa colère, et par son désir de vengeance. Intérieurement, elle sourit, elle était, pour sa famille, enfin normale. Le problème c'est qu'elle n'avait plus de famille. Elle abattu dix hommes d'un seul coup, en tranchant l'air horizontalement. Les balles étaient repoussées par le vent qu'elle produisait, sans trop savoir comment. Elle s'éleva du sol grâce a des courants ascendant qu'elle créait dessous elle et se mit a voler dans la maison, décimant les assassins de sa famille et imbibant un peu plus a chaque mort son uniforme, encore tout neuf il y avait a peine 20 minutes.
Lorsqu'elle tua le dernier des hommes en noir, elle se calma enfin et regarda autour d'elle. Elle n'avait plus une simple vision de l'enfer, elle était en enfer, et elle était le maître des lieux, le diable avait apparu en elle et lui avait donné des ailes capables de tout dévaster simplement en les agitant . Elle s'évanouit alors .

Personne ne sait exactement combien de temps elle resta évanouie.

Elle se réveilla lorsqu'elle entendit les sirènes de la police. Une des voisins avait du les prévenir en entendant les cris du carnage. Elle essaya de déclencher a nouveau son pouvoir, pour s'enfuir en volant, mais elle ne fut capable que de faire souffler une brise qui lui fit voler les cheveux et une petite tornade qui faisait la longueur de ses doigts. Il lui fallait s'enfuir, tout de suite, elle couru au cadavre de son père, lui ferma les yeux et pria une demi seconde pour lui et sa famille avant de prendre le katana de son père, un des meilleurs au monde. Elle se dirigea vers le garage et enfourcha rapidement sa moto. Elle sorti en trombes et passa devant la police a toute vitesse. Celle-ci tenta bien de la rattraper, mais elle fut bientôt loin de son quartier et elle disparu dans les rues de Tokyo.

Le lendemain, en lisant le journal, elle apprit que les hommes qui avaient attaqué sa maison étaient des extrémistes anti-mutant qui avaient appris on ne sais comment que sa famille possédait des pouvoirs. Avant de refermer le journal, elle vit qu'elle n'avait pas tué tout le monde, un des hommes avait survécu, bien qu'ils ne pourrait plus jamais marcher, ni même applaudir. Il avait témoigné et une photo d'elle était affichée en gros en première page. Quarante sept morts... Elle était fière d'elle.
Elle sourit en lisant le titre de l'article : Les ailes du diables se sont déployées .
Les ailes du diables, elle aimait bien ce surnom...
Mais avant de pouvoir se déplier a nouveau, les ailes du diables ont besoin de se reposer et de s'entrainer avant de pouvoir écraser les humains ou tout autre forme de vie qui en veulent aux mutants...

Elle parti ainsi vers l'ouest, très loin vers l'ouest, en Europe, ou elle avait entendu dire que les gens étaient un peu moins racistes contre les mutants. Mais que le Japon ne se repose pas trop vite, elle reviendrait, et ce jour là, le japon connaitra l'enfer ...


SIGNES PARTICULIERS :

Elle porte un fourreau a katana dans son dos et un couteau de chasse est caché entre ses cuisse, sous sa jupe. Elle porte un tatouage dans son dos, représentant deux ailes de démon .

COMPÉTENCES SOUHAITÉES :

Compétence physiques:

Souplesse ( 6/10 )
Rapidité (7/10)
Réflexes (5/10)
Esquive (6/10)
Vue (7/10)

Compétences Intellectuelles

Commandement Civil (8/10 )
Observation (6/10)
Général
Etude ( 4/10)
Polyglotte ( français/anglais/japonais) ( 8/10 )

Compétences Pratiques

Armes blanches ( katana ) (9/10)
Maîtrise d'Armes à feu légères (3/10)
Moto ( 7/10 )
Traque Urbaine (5/10 )
Dissimulation Urbaine (4/10 )
Séduction (6/10 )

Compétence sportive :

Art du Sabre traditionnel japonais ( elle existe pas dans la liste, mais elle me semblait importante ) ( 10/10 )
Sport: Général

Compétence de profession

Tueur a gages (7/10) ( aucun état d'âme )

AFFILIATION ENVISAGÉE :

Aucune pour le moment

Remarques :
J'ai un peu baclé le début de l'histoire de Nanako, veuillez m'excuser, mais le passage n'est pas le plus important et je manquai vraiment d'inspiration ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Zatoishi Nanako
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Evolution - War of the Rising :: Avant de jouer :: Fiches de personnages-
Sauter vers: