AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Toulouse: Encore une journée!

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alya Vens
Poupée glacée
Poupée glacée
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 21/08/2010
Pseudo / Codename : Poupée glacée
Age du perso : 17 ans
Langues parlées : Russe, francais et anglais

MessageSujet: Toulouse: Encore une journée!   Lun 23 Aoû - 4:10

Une journée ca peut sembler long... Ou alors très court. Quand on est seule, c'est habituellement très long, mais pour Alya c'était très court. Si court que s'en était agaçant. Quoi de plus énervant qu'une autre journée inutile quand il nous reste à peine 3 ans de liberté. Après elle aurait un horrible destin: retourner chez son oncle et avoir la succession de la compagnie. La compagnie était même très grande ce qui surprenait Alya d'ailleurs. Ses parents ne lui en avaient jamais parlé. Jamais! Et elle allait hériter de tout ca. Mais d'un autre coté, c'était déplaisant, car elle avait une date limite. Ses 20 ans! Donc une journée, c'était horriblement court pour 3 ans. Et ce n'était même pas 3 ans au complet. Deux ans et quelques mois pour être plus exacte. Pas très agréable pour elle. Alya s'était donc levé ce matin avec la désagréable impression qu'elle ne réussirait pas sa vengeance. Cette simple pensée la mit de très mauvaise humeur. Encore plus que d'habitude bien sûr, parce qu'il était rare qu'elle soit d'humeur joyeuse et si elle l'était, c'était habituellement un mauvais signe. Alya mangea quelque chose qui ressemblait à des céréales. Elle ne s'en rappelait pas, car ca n'avait pas été vraiment bon ou infect. Juste correct, donc ce n'était pas important. Dès le matin, elle se plongea dans ses livres. Habillée d'un bas et d'un haut de pyjama noir avec des roses blanches et des roses rouges, elle s'assit au centre de son petit salon. Elle commença à lire des livres sur la langue et la culture allemande. Bien sûr, elle était équipée d'un ordinateur portable au cas ou elle ne comprenait pas quelque chose, mais c'était évident qu'elle savait tout... ou presque. Alya aimait apprendre et pour l'instant elle se concentrait sur l'allemand. Elle avait fini par en avoir marre de l'espagnol alors quelques fois elle changeait tout simplement. Ce fut donc son moment quotidien d'apprentissage. Elle le faisait à chaque jour, généralement en avant-midi, mais tout dépendait de la journée.

Alya fini par fermer ses livres et son ordinateur. Elle alla s'habiller et elle mit une de ses robes préférées. Une robe noire avec des bretelles et le bas de sa robe contenait des froufrous. Elle mettait un chandail blanc en dessous de la robe et elle mit un collier qui ressemblait plus à une lanière avec une boucle de ceinture. Elle mit sa barrette avec une fleur rouge et enfila ses gants. Elle mit de grandes bottes montant jusqu'aux genoux et attacha les lanières. Elle était fin prête à sortir. Son gout vestimentaire restait assez étrange, mais elle n'en faisait aucune cérémonie. Elle prit son petit sac noire dans lequel il y avait un portefeuille, un miroir et une montre. Il fallait qu'elle sache l'heure en tout temps! Alya s'arrêta un moment et se dirigea vers le salon qui était séparé par un couloir de la cuisine et de la porte d'entrée. Il y avait un mur totalement vierge à droite du canapé, en face du canapé il y avait une télé accroché au mur, et en face du couloir. Elle apposa doucement sa petite main d'enfant et dit dans un petit murmure:

'' Ici j'appose une marque ‘‘

Une première marque était mise. En revenant dans le couloir, elle posa sa main encore une fois sur le mur face à sa chambre et elle répéta le même manège. Elle avait maintenant deux marques apposées dans son petit appartement. En sortant du petit couloir, elle aboutit devant la cuisine. À gauche, il y avait la porte d'entrée et à droite la porte de derrière qui menait à un escalier qui menait à une ruelle à l'arrière. Devant Alya, il y avait maintenant la cuisine. Il y avait un comptoir ou elle s'asseyait pour manger. La poupée de glace prit un visage sans émotion et sortit par derrière. Elle prit un mur au hasard et apposa une troisième marque. Elle gardait la 4ième au cas où. Elle vérifia l'heure, satisfaite, bientôt midi. Elle faisait la même chose quand elle quittait son appartement. Si elle avait besoin de revenir soudainement dans son appartement et si elle avait besoin de s'enfuir de son appartement. Tout était prévu.

C'est donc avec son visage sans émotion visible et avec un visage de gamine inoffensive qu'elle partit se promener. Elle alla premièrement à la librairie. Elle chercha des livres sur l'économie, l'allemand pour les nuls et elle prit un livre sur le judo. Elle voulait apprendre rapidement et toujours plus. Même si elle suivait des cours en ce moment, elle voulait encore plus apprendre. Alya sentit bien sûr quelques regards sur elle, mais elle commençait à s'y habituer. Elle acheta ces livres là et alla chercher quelques trucs à manger à l'épicerie. Elle fini par s'arrêter au parc. En fait, ce n'était pas voulu, mais une idiote de petite fille lui était rentrée dedans avec du chocolat fondue sur les mains. Elle était restée calme et elle l'avait ignoré, mais à l'intérieur d'elle même elle insultait cette petite qui avait osé salir sa belle robe. Malgré tout, la poupée glacée était elle même petite, mais seulement de grandeur. Ca ne l'empêchait pas de détester toute personne étant qualifié d'enfant. Pour être un enfant il fallait avoir 14 ans et moins ou être plus petit qu'elle ou beaucoup plus idiot qu'elle. Voilà, c'était vraiment une journée inutile pour elle et une perte de temps, mais elle se devait bien d'arrêter de vouloir se venger pendant au moins... quelques secondes.


Dernière édition par Alya Vens le Mer 25 Aoû - 1:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Fouteur de merde embauché


Messages : 18
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   Lun 23 Aoû - 17:02

Ho! Un PNJ sauvage apparaît!

Alya ignorait alors qu'elle allait tomber dans un rendez-vous prévu d'avance...

Peinarde, Ana Maria Scorsese buvait un café à la terrasse d'un...café...Lorsqu'elle vit la personne qu'elle cherchait se diriger vers le parc d'en face. Lentement, elle finit sa tasse d'un trait, la posa sur la table et laissa un billet de 5 euros à l'intérieur. C'était bien plus que coûtais le café, mais elle s'en moquait. Au prix qu'on la payait...

C'était ça qu'elle aimait de son boulot. La grande vie. Depuis que Fraust l'avait tirée de sa pauvreté au Brésil, elle lui était que trop reconnaissante. Maintenant, elle passait sa vie à voyager aux frais de l'Horizon, tout ça pour recruter d'autres membres. Elle avait droit aux meilleurs hôtels, aux meilleurs resto, et lorsqu'elle disait qu'elle travaillait pour M.Kushter, on lui déroulait le tapis rouge. La seule chose qui la peinait, c'était de ne pas travailler directement avec celui qui avait changé sa vie. Les fois où ils se voyaient, ça finissait toujours bien. Elle plaisait à Fraust, et c'était réciproque. Mais déjà, elle avait la vie que beaucoup de femmes rêvaient. Les voyages, l'aventure, le luxe...

Bref, son pouvoir à elle, c'était de sentir les autres mutants. Jumelée à Bonus, elle pouvait sentir les mutants à l'autre bout du monde, et déterminer leur pouvoir. Mais sans son collègue amplificateur, elle ne pouvait que sentir leur présence. Et c'est là qu'elle avait trouvé ce pouvoir. Ces sortes de...portails. Elle en avait parlé à Fraust. Après avoir fait des recherches sur Alya Vens, ils étaient venus à un consensus. La jeune femme DEVAIT être surveillée, encadrée. Elle était trop instable, trop socialement dérangée pour qu'on laisse quelqu'un avec un tel pouvoir se promener ainsi en ville. Elle risquait de tuer, et ça jetterait une ombre de plus sur le tableau déjà sombre des tensions entre les évolués et les humains.

Toulouse.

Ouais, Toulouse. C'est la ville qu'elle avait choisit d'habiter. Bon choix, ville étudiante, elle-même aurait fait pareil. Seulement, pour quelqu'un comme Alya, ce n'était pas le choix le meilleur. Qui dit étudiant dit soirées, gang et plaisir. Sa solitude allait probablement lui coûter son rang social. De loin, Ana Maria fut guère surprise. Sur les infos qu'elle avait trouvée, on disait d'Alya qu'elle paraissait jeune pour son âge. Et comment! On aurait dit une gosse! Mains dans les poches de sa veste, le vent dans ses cheveux teints en rose, la brésilienne traversa la rue rapidement. Elle ne voulait pas la perdre dans le parc. Non pas qu'elle ne pourrait pas sentir sa présence, mais vu qu'elle était là, devant elle...autant en profiter.

Et elle rejoint la jeune femme. Mains toujours dans les poches, Ana Maria s'approcha le plus naturellement du monde de sa cible, et d'un sourire radieux, elle engagea les conversation, dans un français irréprochable, malgré l'accent latino.

Bonjour! Je me nomme Ana Maria Scorsese, consultante pour l'Horizon. Je connait ton pouvoir, alors je te prierais d'avoir la courtoisie de ne pas t'évader sans attendre d'avoir écouté ce que j'ai à dire.

Malgré la douceur de façade, il y avait une certaine fermeté dans cette phrase. Bouge-pas, j'dois t'causer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alya Vens
Poupée glacée
Poupée glacée
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 21/08/2010
Pseudo / Codename : Poupée glacée
Age du perso : 17 ans
Langues parlées : Russe, francais et anglais

MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   Lun 23 Aoû - 17:41

Bon... C'était qui celle là?! Pendant qu'Alya faisait une minuscule pause dans sa vie qui lui paraissait courte quand elle vit une dame approcher comme si de rien n'était. En fait, Alya ne la remarqua qu'au dernier moment. Elle prenait une pause là, donc forcément son gros cerveau avait appuyé sur le bouton off pour un petit moment. Bien sûr, quand la femme s'embla s'arrêter prêt d'elle, son cerveau fut allumé en vitesse. Alya fit une rapide analyse de la jeune femme. Dans la vingtaine, cheveux roses, accent du d'Amérique du sud sûrement, mais c'était encore à voir. Elle pourrait tout aussi bien être espagnole. Alya garda un visage inexpressif et fixa la femme qui commença à lui parler. Première alerte. Cette femme était plus forte qu'elle et tout lui indiquait qu'elle ne la laisserait pas partir comme ca. Deuxième alerte, elle avait parlé de son pouvoir et faisait référence inévitablement au fait qu'elle pouvait s'enfuir avec un portail comme elle le voulait. Ce fut dans un mutisme agaçant qu'elle continua de fixer la femme, Ana Maria Scorsese. Déjà, elle avait l'attention d'Alya. Alya allait retenir son nom, car elle connaissait son pouvoir et qu'elle était d'Horizon. Horizon... Elle en avait entendu parler. Un endroit pour mutant tout gentil qui apprenait à vivre avec les humains. Alya vivait bien toute seule entourée d'humain et même si cela l'écœurait à un point qu'elle avait envie de faire un meurtre, elle savait très bien se tenir. Ou du moins, jusqu'à ce qu'elle trouve le moyen de se venger. Elle voulait commencer par ceux qui avaient tués ses parents et après elle continuerait par son village. Oui, la sale bande d'hypocrite! Et si elle ne se calmait pas plus, elle continuerait en se vengeant sur le reste des humains.

Alya fini par choisir la solution la plus simple: Feindre l'ignorance. Bon ce n'était pas judicieux, mais elle n'avait aucune envie qu'on vienne troubler sa tranquillité en donnant raison à une inconnue qui pouvait aussi bien se tromper de mutant. Alya afficha un petit, minuscule, sourire sur son visage ce qui lui donna encore plus l'air d'être une enfant et elle se leva. Elle leva la tête, regarda la femme droit dans les yeux et dit:

'' Vous devez vous tromper, madame Ana. ''

Alya lui dit ca dans un beau francais, mais avec un léger accent russe qu'on pouvait facilement lié à sa nationnalité. Elle avait bien essayé de le faire partir, mais c'était plus fort qu'elle, cet accent revenait tout le temps. Elle avait fini par s'y habitué. Alya avait envie de lui dire de s'en aller, qu'elle aille au diable, qu'elle se mette son Horizon ou elle pensait et qu'elle ne vienne plus lui rabattre les oreilles à elle et à sa tranquillité. Alya ne voulait absolument pas entendre ce qu'elle avait à dire et continuerait à feindre l'ignorance s'il fallait pendant une semaine complète. Alya garda ce petit sourire qui disait à la fois: je suis innocente, mais qui pouvait faire douter certains sur ce qu'il voyait. Une jeune fille innocente ou une jeune femme jouant la comédie. La dernière solution n'était pas toujours celle qui venait aux gens à moins de connaitre un minimum Alya qui d'ailleurs adorait tromper les gens et jouer la comédie. Alya avait beau mentir souvent, ce n'était pas non plus impossible de découvrir la vérité si on la connaissait un minimum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Fouteur de merde embauché


Messages : 18
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   Lun 23 Aoû - 18:25

Hmph. Le silence d'Alya agaçait énormément la professionnelle Ana Maria, mais elle s'y était habitué, au fond. La plupart du temps, les gens possédant des capacités n'étaient pas très ouverts à la discussion sur leurs...talents...car déjà eux-même avaient de la difficulté à vivre avec. Elle s'était habitués aux gens qui se prenaient pour des dieux, ou tout simplement des monstres. C'était pas une gamine sociopathe qui allait lui miner la patience.

Alya Vens, née le 13 janvier 2040, en Russie, ce qui te fais 17 ans, malgré ton apparence. Tu as la capacité de créer des portails. Tes parents étaient aussi mutants, et furent assassinés à cause de leur état. Je pourrais aussi te dire que ton oncle est propriétaire d'une très grande compagnie, et que tu es riches. Je sais que tu as fait une demande pour suivre des cours privés. Je pourrais aussi te déblatérer ton profil psychologique, et expliquer pourquoi nous sommes persuadés que tu es un danger sur patte en ce moment pour toi et les autres. Je dois aussi te sortir tes notes scolaires, les impressions de tes professeurs de théâtre et de tir à l'arc, ou c'est assez pour te convaincre que je ne me trompe pas? À moins de nier ta propre existence, bien sûr, tu n'auras pas le choix d'admettre qu'on a les capacités de ne pas faire erreur sur la personne. On a le meilleur hacker du monde dans notre groupe d'enseignants, alors, hein...

Elle prit place sur un banc de parc, un jambe croisée sur l'autre, bras étendus sur le dossier.

Écoute, t'as entendu parler de l'Horizon?

Elle n'attendait pas une réponse. Que l'on soit humain, mutant ou mort, on avait déjà entendu parlé de l'Horizon.

Nous sommes ce qui se fait de mieux en matière de connaissance des pouvoirs. Nous sommes comme TOI. Peu importe ce que tu cherches, on saura t'aider. Tu veux apprendre à te servir de ton pouvoir? Tant mieux, nous aussi, et on peut t'aider. Tu veux apprendre à mieux comprendre ton pouvoir? Tant mieux, nous aussi, on peut t'aider. À vrai dire...je n'ai pas la prétention de te comprendre. J'ai lu au complet ton profil psychologique, ton passé, tout. Mais je ne sais pas ce que tu cherches. Une chose est certaine, par contre, c'est que seule, tu n'y arrivera pas.

Elle sortit une carte de visite de sa poche.

Je sais que tu n'aimes pas être entourée de gens. Je sais que tu as l'orgueil de refuser l'aide qui t'es offerte. Mais on est une famille, à l'Horizon. Tu ne veux pas d'aide? Pas grave! On a des ressources que toi, tu pourras utiliser pour tes buts. En plus, on t'offre le logis et la possibilité d'augmenter ta puissance pour rien! Ok, je sais que l'argent, c'est pas un problème pour toi. Mais ton pouvoir? Tu n'aimerais pas le voir se développer?

Elle lui tendit une carte d'affaire, avec les coordonnées de l'Horizon.

Tu vois, je ne suis pas ici pour t'obliger à faire partie des nôtres. Je suis ici pour te dire qu'on existe. Tu n'es pas seule, Alya. On t'as remarqué parmi tant d'autres. Tu dois apprendre à vivre avec ton pouvoir, de façon saine. Que ce soit par notre aide ou par celle des autres, une jeune fille avec un passé tel que le tien ne peut pas rester seule.

Elle se leva.

Je reste présentement à l'hôtel Central de Toulouse, chambre 403. J'y serai encore dans 5 jours. D'ici là, c'est à toi de réfléchir à ce que je t'ai dit.

Bras croisés, elle attendait la réaction de la jeune fille vis à vis de son monologue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alya Vens
Poupée glacée
Poupée glacée
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 21/08/2010
Pseudo / Codename : Poupée glacée
Age du perso : 17 ans
Langues parlées : Russe, francais et anglais

MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   Lun 23 Aoû - 19:31

Alya resta tout simplement muette tout le long ou la femme parla. Elle réfléchissait à toute vitesse. Ils savaient tout ca sur elle? Tout ca?! Sur elle?! Un profil psychologique? Quelqu'un avait fait un profil psychologique sur elle?! Alya continuait de regarder cette femme effrontée en gardant son petit sourire qui continuait de s'agrandir à mesure qu'elle parlait. Ah ah... Oui... Ah ah... C'était ce qui résonnait dans la pauvre tête d'Alya. Intérieurement, elle criait, puis riait, puis criait, puis riait et ainsi de suite. Non, en cet instant, elle ne pouvait absolument pas nier son existence. Elle avait essayé une fois et elle était presque devenue folle. D'ailleurs, cette partie de sa vie se situait juste après la mort de ses parents. Oh comme elle avait envie de pleurer. Bouh ouh ouh... Non! Elle n'avait pas envie de pleurer, elle n'avait pas envie de rire, elle n'avait pas envie de crier, elle avait envie de faire tout à la fois. Pleurer, rire, crier et tout ca jusqu'à en mourir. Quand la dame eu fini sa longue tirade sur sa vie, elle lui posa la plus stupide des questions. Bien sûr qu'elle connaissait Horizon, elle la prenait pour une idiote ou quoi?! Alya continuait de garder cet horrible sourire comme si tout allait bien. Plus la femme parlait, plus Alya la trouvait idiote. Elle venait clairement de lui dire qu'ils la prenaient pour un danger et elle lui proposait d'aller dans une école remplie de mutant qui voulait sûrement juste se protéger des humains et apprendre à être tout gentil tout plein. Ca n'avait aucun sens à part qu'ils voulaient seulement la surveiller. Et il ne fallait pas non plus lui dire qu'ils n'avaient aucune idée de ce qu'elle voulait vu que c'était assez clair en fait. Ou s'ils ne savaient pas précisément, ils devaient se douter que ce n'était pas pour faire le bien.

Alya trouva tout cela très désagréable, mais c'était aussi très drôle. Seule... Ce mot revenait souvent comme un poignard. Voulait-elle lui faire prendre conscience qu'elle était triste et seule? Non merci! Elle savait bien qu'elle était seule, mais elle trouverait quelqu'un d'assez idiot pour la servir. Non, en fait, elle en avait déjà un, son oncle. Il voulait une retraite, une héritière et de l'argent. Elle voulait tuer des gens et se fichait bien du reste. Croyait-il vraiment qu'il allait pouvoir l'utiliser? Non! Elle se sauverait à chaque fois bien sûr. Alya attrapa la carte d'affaire tendue par cette horrible femme et continua de l'écouter. Elle enregistra facilement les informations qu'elle lui dit, mais se retient jusqu'à ce qu'elle ait fini de parler. Elle commença par pouffer de rire. Elle rit un petit peu plus fort puis elle fini par se tordre de rire. Oui, c'était très amusant. Tout ca était très amusant. Était-elle si prévisible que cela, sûrement. Bien sûr, pour l'instant, elle avait envie de frapper cette horrible bonne femme, mais qu'est-ce qu'elle y gagnerait? Alya réfléchissait tout en riant. Le pouvoir, elle obtiendrait un meilleur contrôle, plus de puissance, leur technologie, le moyen de se venger... Mais elle obtiendrait une vie entourer de gens gentil, entourer de gens plus fort qu'elle, entourer de gens plus idiot qu'elle et tout simplement, elle ne serait plus seule. Mais elle n'avait que 3 ans, en fait, 2 ans et quelques mois pour se venger. Si peu de temps. Si peu pour trouver ceux qui avaient tués ses parents. Si peu pour les tuer tous et ensuite tuer tous ceux qui les auraient aidés. Tant de gens et si peu de temps. Pourtant, cette femme lui offrait un moyen rapide, mais plus difficile aussi. Comment Alya échapperait-elle à leur contrôle en sachant pertinemment qu'une fois devenue plus forte, elle se vengerait. Tout ca... C'était chiant! Alya s'arrêta soudain, plié en deux, plus aucuns sons ne sortant de sa bouche et ses cheveux cachant son visage.

Son visage changea radicalement, les dents serrées, le regard haineux, le visage remplit de colère et de rancœur... Elle se redressa subitement et planta ses yeux furieux dans les siens et elle dit d'une voix froide:

'' Vous me prenez clairement pour une idiote. Vraiment et c'est assez agaçant tout ca. J'ai réfléchi et je réfléchirai encore. Le mot famille est sûrement la chose la plus dégoutante dans mon vocabulaire pour le moment et même si je décidais de vous suivre, ne comptez pas sur moi pour en faire partie. Dangereuse? Je ne suis pas dangereuse voyons, il y en a sûrement qui sont pire que moi. La seule différence entre eux et moi, c'est que moi je vais obtenir ce que je veux. ''

Alya se recula et se dirigea vers un arbre proche. Elle posa sa main sur le gros tronc d'arbre et murmura:

'' Ici, j'appose ma marque.''

Alya s'adossa alors à l'arbre et épousseta tranquillement sa robe. Elle regarda Ana Maria et dit finalement:

'' Je viendrai vous voir dans 3 jours, à 14h30. Je vous donnerai alors soit une réponse positive ou négative. Ca vous va? ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Fouteur de merde embauché


Messages : 18
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   Lun 23 Aoû - 20:06

Entendu.

Hochant la tête, Ana Maria regarda la jeune fille s'en aller. Calme d'apparence, son corps était secoué de tremblements de rage et d'impuissance. Elle avait envie de hurler, mais pas ici, pas devant tout le monde. Elle remit donc les mains dans les poches de sa veste, et se dirigea vers la rue. Elle héla un taxi, lui donna l'adresse de l'hôtel Central, et se mit à partir dans ses pensées, regardant la rue qui défilait.

Elle avait perdu ses parents, elle aussi. Depuis qu'elle avait 4 ans, elle avait vécu avec des enfants de la rue dans les bidonvilles brésiliens, à manger ce qui passait sous sa main. Elle se sentait franchement seule, malgré tout. Et Fraust était arrivé. Elle était une jeune adulte, forcée à se prostituer pour manger. Au départ, les intentions du président de la fondation Kushter n'étaient pas très bonne, mais après avoir entendu parler de son pouvoir, il l'avait choisie, elle! Elle n'avait pas eu besoin de réfléchir, elle avait la possibilité de changer de vie.

Certes. Alya avait de l'argent. Contrairement à Ana, ce n'était pas sa famille qui la soutenait, mais la fortune de son oncle. Elles étaient différentes, mais quoique semblable à la fois. Ce qui frustrait la brésilienne, c'était l'attitude d'Alya. La plupart du temps, les mutants étaient incompréhensif de leurs pouvoirs, mais après avoir entendu l'offre de la consultante, ils se jettaient presque à ses pieds, la suppliant de les aider. Pas cette fois-ci. Et ça la mettait en rogne.

Le taxi s'arrêta devant l'hôtel. Payant le bonhomme, elle quittant le véhicule, et se dirigea dans le hall. Elle pris l'ascenseur, monta au 4ème étage. Encore tremblante, elle passa la carte magnétique dans le lecteur, et entra dans la chambre. Elle retira sa veste, et ses souliers, et détacha sa chemise, où l'ont pu voir qu'elle ne portait pas de soutien-gorge. Puis elle s'empara de la lampe de chevet, posé sur la table de l'entrée, et la lança en criant contre le mur du fond. Elle s'assit alors sur le plancher, toute tremblante.

Elle n'avait jamais sentit autant de haine. Cette fille était purement maléfique. Rien que le ton, le regard, allait hanter la consultante pendant des années. Comment pouvait on être si mauvais? Tremblante, elle attrapa son portable dans la poche de son jeans, et composa automatiquement le numéro en tête de file sur la liste des contacts.

Fraust, c'est Ana...Oui, non, enfin...Comme prévu, j'ai rencontré Alya Vens. On l'a mal jugé. Oui...non, attend! Écoute. Elle n'est pas normale, Fraust! C'est une psychopathe! Elle a une aura tellement maléfique, je...elle serait dangereuse pour l'Horizon. Je...Oui, je sais, pour Ashen. Mais là c'est différent...elle...entendu.

Elle soupira.

Ok, on fera comme ça. Elle doit venir me voir ici, dans 3 jours. Je verrai rendu là. Oui...Fraust. Écoute-moi. Si jamais je ne réussit pas à la convaincre, nous n'aurons pas le choix. Il faudra l'enfermer. Elle est dangereuse. Son pouvoir, jumelé à sa personnalité, elle ne pourra pas bien virer si jamais elle est laissée à elle-même. Et si la Rising...D'accord. Oui. On fera comme ça.

Et la voix raccrocha. Ana garda longtemps le téléphone ouvert à son oreille, avant de raccrocher. Elle enleva sa chemise, puis ses jeans, se retrouvant seulement habillé d'une petite-culotte. Elle resta longuement à sa fenêtre, à regarder la ville, avant d'aller sous la douche. Elle dormit mal cette nuit-là.

3 jours plus tard, elle était encore dans sa chambre, qu'elle n'avait pas quitté depuis. Elle avait peur de manquer une visite d'Alya, au cas où elle aurait changé d'avis. Les cartons de pizza vide s'empilaient dans la poubelle. Elle était assise sur son lit, un pistolet caché sous l'oreiller. Non pas qu'elle avait l'intention de tuer la jeune femme, elle ne le pourrait pas. Mais si jamais elle devait s défendre...L'heure approchait. La tête haute, elle avait attendu ce moment depuis 3 jours, s'y étant préparé. Elle ne louperais pas cette fois-ci. Car si elle n'était pas capable de la convaincre de venir, elle n'aurait pas le choix. L'Horizon n'aura pas le choix de l'isoler du reste du monde, le temps qu'elle suive une thérapie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alya Vens
Poupée glacée
Poupée glacée
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 21/08/2010
Pseudo / Codename : Poupée glacée
Age du perso : 17 ans
Langues parlées : Russe, francais et anglais

MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   Lun 23 Aoû - 21:35

Alya compris qu'Ana ne dirait rien de plus que ca. Elle murmura quelques mots incompréhensibles et un grand disque noir s'afficha sur l'arbre. Alya prit ses sacs et disparu à l'intérieur de l'arbre. En passant tranquillement dans le disque noir, elle arriva... dans son salon. Elle avait relié la marque du salon à celle de l'arbre. Alya referma le vortex en marmonnant '' fermeture'' et elle alla tranquillement vers la cuisine. Elle traversa le salon, puis le couloir et elle arriva dans cette petite cuisine. Elle déposa tranquillement son épicerie sur le comptoir et le rangea. Elle prit son sac de livre et retourna dans le salon. Elle resta plantée debout à la fin du couloir et elle prit les livres. C'est alors que brusquement, elle balança ses 3 livres au mur vierge devant elle. Comment avait-elle osé?! Elle avait osé venir fouiller dans sa vie! Alya entra dans une colère noire et frappa de son poing dans le mur du couloir. Ca faisait mal, mais Alya ignora la douleur. Elle fini par se jeter sur le canapé et elle le frappa pendant une bonne trentaine de minute. Elle fini par se calmer. Quelle heure était-il? La soirée allait bientôt commencer... Elle décida de manger tout de suite et ensuite elle vient ouvrir la télévision. Des trucs nuls. Rien d'intéressant. Elle finit sur la chaine des affaires économiques et de la bourse. Pendant une heure, elle étudia et regarda les résultats sans bouger un seul moment. Ensuite, elle éteint la télévision et se leva. Il y avait de quoi ce demander ce qu'elle faisait en ce moment à ne rien faire ou presque. Hé bien, elle se détendait et pensait à autre chose pour pouvoir penser clairement à cette horrible offre. Mais pas aujourd'hui, non, là, elle avait un cours de soir et elle devait y aller. Elle prit des pantalons joggings et un grand chandail qui lui arrivait aux cuisses tellement il était grand pour elle. Elle mit une camisole en dessous de ce grand chandail et elle mit une casquette. Elle prit des bas blancs avec des souliers de course et elle sortit avec ses clés.

Pendant le reste de la soirée, elle mit des adversaires au sol et elle apprit de nouvelles techniques au judo. Elle se défoula ainsi tout au long de la soirée. Quand elle rentra chez elle, elle se mit en pyjama et se coucha tout de suite. Le lendemain, elle pensa un bon moment à ce qu'elle répondrait à la femme. Devait-elle accepté? Sa liberté serait prise de nouveau si elle allait à l'Horizon, mais elle pourrait se venger plus facilement. Malgré qu'au contraire, ce serait plus difficile de les tuer. Et elle risquait même d'être suivie par un psychologue. Si elle découvrait qui avait aidé et qui avait tué ses parents, ils ne la laisseraient pas les tuer aussi facilement et elle serait sûrement capturer ensuite même si elle réussissait. Oui, parce que c'était évident qu'ils allaient l'étudier un minimum et enregistrer sa façon de faire et ils sauraient tout de son pouvoir. Plus elle y réfléchissait, plus elle se sentait dans une impasse. Elle passa donc toute la journée en pyjama à surfer sur le net pour chercher des indices et des réponses à ses questions. Quand enfin cela fit 3 jours depuis la rencontre imprévu, Alya s'habilla d'une robe noire à manche longue et le col de sa robe lui arrivait à la moitié du cou. Elle portait de grand bas qui lui arrivaient jusqu'aux cuisses. Sa robe lui arrivait aux genoux et elle contenait encore une fois toute sortes de froufrous. Elle portait une chaine avec un dragon au bout. Elle mit cette fois-ci de petits souliers noires assez simple. Elle prit son sac et elle apposa encore une fois sa marque. Dans son sac, elle y avait mis un couteau. Alya ne voulait pas se faire attaquer dans un territoire inconnu. Elle sortit et elle monta dans un taxi. Une fois l'adresse donnée, Alya se prépara mentalement.

Quand elle fut arrivée à l'hôtel, elle monta sans problème jusqu'à la chambre 403. Elle affichait un adorable sourire de jeune fille et elle toqua finalement à la chambre. Quand la porte fut ouverte, Alya vit l'horrible femme. Elle ne se gêna pas pour entrée et elle alla tranquillement s'asseoir dans le fond de la chambre sur le sol. Elle posa ses petites mains au sol et elle marmonna encore quelque chose qui était en réalité: ''J'appose une marque.'' Assez faible pour qu'Ana Maria ne l'entende pas à moins qu'elle ait de très bonnes oreilles. Alya observa la chambre en gardant un adorable sourire de jeune fille innocente. Elle dit pourtant d'une voix autoritaire:

'' Bien, j'ai quelques questions à vous poser avant de vous répondre. Est-ce que j'aurai droit de sortir d'Horizon comme je voudrai? Est-ce qu'il y a beaucoup de règles à Horizon? Est-ce que vous allez me coller un psychologue sur le dos? Est-ce que je vais devoir faire des activités de groupe ennuyant? Est-ce que j'aurai une chambre seule? Et... Qu'est-ce qu'il m'arrivera si je refuse? ''

En prononçant sa dernière question, elle planta un regard froid dans les yeux de la jeune femme. Alya ne pensait pas qu'elle allait vraiment lui répondre, mais elle pouvait toujours essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Fouteur de merde embauché


Messages : 18
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   Lun 23 Aoû - 22:12

Elle sentit alors la présence d'Alya avant même qu'elle ne toque à la porte. Tremblant malgré elle, Ana Maria se leva rapidement, et se dirigea vers le lavabo. Là, elle s'aspergea le visage d'eau, pour se remettre à l'ordre. Elle ne craignait rien. Le pouvoir d'Alya ne pourrait pas la tuer, et la petite fille n'avait pas plus la capacité de le faire. Mais la haine qu'elle dégageait...c'était assez pour faire fléchir les genoux de la brésilienne. Avant même que la russe n'aie frappé à la porte, Ana Maria était prête à l'accueillir. Le thé était servit, dans 2 tasses. On frappa à la porte. Aimablement, elle vint ouvrir. Tiens, la peste. Quelle surprise.

Sûre d'elle, Ana vit la petite silhouette s'introduire rapidement dans la chambre pour aller s'installer au fond, assise près du mur. Puis, elle posa les mains sur le plancher. Ok...elle se préparait une sortie de secours, si ce qu'Ana lui dirait ne lui plaisait pas. C'était là que la latino devra être convaincante. Alya posa alors une série de questions, ce qui mit à l'aise la jeune femme. Comme ça, elle saurait exactement quels sujets aborder. Pas mal.

Bonjour, Alya.

Elle s'avança une chaise, et s'assit dessus. Elle posa sur le sol la tasse de thé, devant la russe, avant de prendre à son tour une gorgée de la sienne.

Je savais que tu viendrais. Ma proposition était intrigante, après tout. Pour répondre à ta première question, l'Horizon n'est pas vraiment une école, ou un travail...Mais il y a quand même la pension. Si tu viens habiter à l'Horizon Tower, tu ne pourra être libre de sortir qu'à certaines heures de la journée. Ces heures te seront données et expliquées à l'arrivée à la tour.

Elle prit une autre gorgée de thé. Ça, c'était un point qui plairait pas vraiment à la jeune fille. La réponse à la seconde réponse non plus, probablement.

Ben, pas spécialement, concernant le psychologue...Disons qu'avec ce que tu as...vécu...il est probable que tu aies besoin de rencontrer quelqu'un, afin de t'aider à bien passer au dessus de ça. Je veux dire...bien passer au dessus sans en retenir des mauvaises pensées, ou des envies de meurtres déplacées...

Elle prit une autre gorgée de thé.

Il n'y a pas vraiment d'activités de groupe obligatoire. C'est sûr que pour pouvoir améliorer ton pouvoir, tu devras faire des visites à la salle de simulation, notre salle d'entraînement sur-développée. Parfois, certaines séances se font en équipe, mais tu devrais y trouver une certaine satisfaction. De plus, il y a des aînés à ta disposition, pour t'aider à comprendre, et à contrôler ton pouvoir. Ils te seront d'une grande aide. Il arrivera aussi que l'Horizon aura besoin d'aide, pour une mission, par exemple, et ce sera sur une base volontaire. C'est sûr, si on remarque que tu ne donnes pas beaucoup de temps pour l'organisation, il y a de fortes chances que tu sois rencontrée pour discuter de ta motivation. Mais on en est pas encore là, hein?

Elle but encore.

Pour les chambres, oui, elles sont solo. Elles sont plutôt bien équipées, d'ailleurs. D'à partir du sixième, tu as une vue d'enfer sur Bruxelles.

Elle finit sa tasse.

Et si tu refuses? Nous ne sommes pas fascistes, Alya. On ne peut te forcer à faire partie des nôtres contre ton consentement. Par contre, tu seras surveillée. Une incartade de ta part que l'on juge de trop, comme un meurtre, ou un usage de ton pouvoir pour blesser des gens, et tu nous verras apparaître.

Elle posa la tasse sur la petite table.

Écoute, on a simplement conscience que tu as besoin d'aide, et on te l'offre. C'est à toi de prendre la décision, pas à nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alya Vens
Poupée glacée
Poupée glacée
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 21/08/2010
Pseudo / Codename : Poupée glacée
Age du perso : 17 ans
Langues parlées : Russe, francais et anglais

MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   Lun 23 Aoû - 23:47

Ana lui dit bonjour. Oui, bon. Alya n'était pas si polie que ca et puis elle était pressée. Enfin... pressé... Elle l'était toujours et elle n'avait pas envie de perdre une journée de plus. Elle regarda Ana s'avancer une chaise et déposer une tasse de thé devant Alya. Alya l'écouta en fixant la tasse de thé devant elle. Premier mauvais point. Elle ne pourrait pas sortir à partir de certaines heures et il y avait des règles. Elle n'aimait pas les règles surtout si ca consistait à l'empêcher de se promener librement ou elle voulait, mais si elle allait à Horizon, ce qui semblait mince comme possibilité, elle serait sûrement enfermé 24 heures sur 24 pour lire ou s'entrainer. Ce qu'elle faisait presque déjà. Deuxième mauvais point, un psychologue. Elle éviterait toute séance et même si on arrivait à la piéger dans une pièce, elle finirait par s'enfuir. Ces deux mauvais points semblaient pouvoir être évité si elle restait sur ses gardes. La suite ne lui plut pas forcément plus. École, c'est tout ce qui résonnait aux oreilles d'Alya en l'écoutant parlé. Des chambres seules et une vue superbe? Elle s'en fichait en fait. Surveillée... Elle serait surveillée. Ces mots sonnaient presque... bizarre à ses oreilles. Alya attendit tranquillement qu'Ana eut fini de parler. Elle prit sa tasse de thé et en but une gorgée. Alya se fichait bien qu'on essaye de l'endormir, mais elle ne croyait pas que la femme devant elle le ferait. Elle venait carrément de dire qu'ils ne la forceraient pas, mais d'un coté, ils seraient capables de la surveiller. C'était déjà de trop. Alya se leva en tenant sa tasse de thé et soudainement elle la jeta à l'autre bout de la pièce. Non, mais, elle la prenait vraiment pour une idiote?! Alya regarda Ana comme si elle ne venait absolument pas de jeter sa tasse de thé, mais soudainement son visage se fit encore plus froid et dur et elle dit:

'' Tout ce que vous venez de me dire, ca sonne faux. Tout me semble faux! Croyez-vous vraiment que je vais aller dans votre tour avec des arguments pareils?! Vous êtes faibles! Si vous étiez un minimum intelligent, vous auriez su me manipuler. Me rencontrer si je ne me fournis pas assez pour l'organisation? Qu'est-ce que ca peut bien me faire ca?! Croyez-vous que je vais respecter vos règles? Je contrôle déjà mon pouvoir. Je peux ouvrir mes vortex comme je le veux! Vous avez la technologie, les moyens et tout ca? Hé bien, moi, j'ai l'argent et je vais trouver des gens beaucoup moins faible que vous. Eux, ils sauront au moins comment je veux me venger de ces misérables égoïstes! ''

Alya se calma légèrement et elle retrouva un léger sourire sur un visage calme. Elle reprit doucement:

'' Donc, madame Ana, vous devriez changer vos arguments selon la personne. Vous avez lu mon profil psychologique? Bien, alors servez vous de votre tête et vous comprendrez qu'une fois que j'aurai les informations que je veux, je quitterai Horizon. Est-ce que c'est vraiment ce que vous voulez? Vous voulez entrainer quelqu'un de dangereux comme moi, me fournir toute l'aide et les informations que j'ai besoin, en sachant pertinemment que je ne changerai pas et que j'irai certainement tuer des gens? C'est vraiment très drôle! ''

Alya se mit à rire. Dire qu'elle n'était pas dérangée c'était être fou. En fait, vouloir la connaitre, c'était déjà être fou. Alya s'arrêta brusquement de rire. Elle était en train de replonger dans un monde de folie. Et elle s'en rendait compte. La solitude pouvait-elle être en cause? Non... Non voyons! Il ne fallait pas exagérer voyons. Elle adorait la solitude! Elle était habituée. Alors qu'est-ce que c'était? Ah... Ce devait être ca... C'était elle le problème. Alya releva les yeux sur Ana et l'analysa. Oui, le contact avec cette personne devait être le problème. C'était un énorme problème. Qu'avait-elle dit qui avait été assez fort pour déclencher tout ca? Ah... Oui... C'était sûrement tout ce qu'elle avait dit sur elle dans le parc. C'était ce qu'avait dit sur elle, c'était ce qui avait ensuite déclenché cette crise. Alya se calma et retourna se cacher derrière son masque inexpressif. Elle se rassit lentement et pendant un moment elle en oublia la femme qui avait déclenché cette nouvelle crise de folie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Fouteur de merde embauché


Messages : 18
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   Mar 24 Aoû - 15:48

Lorsque la tasse fracassa le mur, Ana sursauta. La rage dans les membres, elle n'avait qu'une envie, frapper cette conne qui n'avait pas conscience de son énorme problème. Oui, elle avait conscience qu'elle essaierait de les doubler quand elle aurait eu assez de pouvoir. Mais elle n'était pas idiote pour autant. Alya ne pourrait pas se rebeller contre l'Horizon. Pas avec des gens comme Fraust, Sylvia, Ashen ou Nite. Ils étaient forts, et ils pourraient facilement la contenir.

Hmph...Si tu le prends comme ça.

Énervée, Ana Maria se leva, et retourna s'asperger le visage d'eau. L'important, c'était de ne pas lui foutre son pied dans la gueule, à la pouffiasse. Elle se rassit alors, mais sur le sol, dos au mur perpendiculaire à celui d'Alya. Mains sur la tête, elle soupira.

J'ai rencontré pleins de mutants comme toi, qui étaient hostiles au début. Mais merde, personne ne m'a autant inspiré de la pitié...Tu as passé combien de temps, toute seule, à repasser la mort de tes parents sans cesse dans ta tête?

Justement, elle ne se rendait pas compte que son trip de vengeance et de solitude la rendait complètement dérangée? C'était ça qui peinait le plus Ana Maria. S'ils la laissaient comme ça, à son âge, avec sa psychose et sans encadrement, elle était bonne pour une vie violente.

Je t'ai dit ce que j'avais à te dire. J'espère juste que ta folie te consumera pas au point de commettre des actes insensés.

Elle se leva.

On peut t'aider. À te libérer de tout ça, et à te rendre plus forte. Mais c'est à toi de prendre la décision. Si tu as encore la carte d'affaire, tu sauras où se trouve la tour. Rend-nous visite, le jour où tu auras compris. Pour le moment, dégage d'ici. Je n'ai plus rien à faire à Toulouse, je retourne à Bruxelles.

D'un geste de la main, elle fit un signe à Alya, signifiant qu'il était temps pour elle de déguerpir. Il fallait qu'elle parle à Fraust.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alya Vens
Poupée glacée
Poupée glacée
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 21/08/2010
Pseudo / Codename : Poupée glacée
Age du perso : 17 ans
Langues parlées : Russe, francais et anglais

MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   Mar 24 Aoû - 16:33

Alya releva finalement la tête vers l'horrible femme quand elle parla une première fois. Elle la vit se lever et disparaitre dans sa salle de bain. Calme... Alya était calme et elle devait le rester. Alya se mit à réfléchir. Un problème... Avait-elle un problème? Non! Bien sûr que non! Oh, bien sûr, elle savait que parfois elle avait des moments de folies, mais sinon, ce n'était qu'un tout petit problème de rien du tout. Quand Ana revient dans la pièce, Alya la fixa et la regarda s'asseoir. Quand elle parla, cela jeta un froid sur notre poupée glacée. Pitié?! Elle?! Elle inspirait de la pitié?! Elle pensait quoi?! Qu'elle n'avait pas passé des heures et des heures enfermées dans sa chambre chez son oncle à y repenser?! Qu'elle n'avait fait que pleurer?! Non! Bien sûr, qu'elle y avait repensé! Elle avait réfléchit à tous les indices possible. Après tout, c'était elle qui les avait découverts, morts... assassinés... sans vie... Elle avait repassé cette scène des milliers de fois pour se souvenir de chaque indice, chaque petit détail. Chaque chose qu'elle ne voulait pas oublier et qui pourrait l'aider à retrouver ceux qui avaient détruits sa vie. Alya continua de l'écouté et trouva ses mots ironiques. C'est qu'elle ne voulait pas se libérer de tout ca! Elle ne voulait pas oublié cette idée de vengeance. Elle voulait se venger! Elle voulait les voir souffrir comme elle avait souffert! Alya compris qu'Ana ne voulait plus la voir du tout. Elle se leva doucement et elle dit:

'' Ouverture! ''

Un disque noir apparu au sol et Alya se tourna vers le disque. Son visage inexpressif revient s'installer sur son beau visage et elle dit:

'' Je vais vous le dire franchement... Je vais les tuer. Parce que sinon, ils vont détruire d'autres vies et ils tueront d'autres mutants sans que personne ne le sache. Ne venez pas m'embêter, ne vous mettez pas sur mon chemin. Ce serait malheureux de devoir tuer des mutants en plus d'eux. ''

Alya se laissa tomber dans son vortex et elle apparut... au Hall d'entrée de l'hôtel. Sa maison était beaucoup trop loin pour s'y rendre comme ca. Après avoir fermé le vortex, c'est en sautillant joyeusement qu'elle passa devant la secrétaire qui la fixa complètement abasourdie. Après un petit moment, Alya se rendit compte qu'elle était dans la zone permise ou elle pouvait créer un vortex jusqu'à la maison. Elle apposa sa marque, ouvrit un autre vortex et elle le traversa. Une fois fait, elle le referma et sentit la fatigue lui tomber dessus. Des émotions instables en plus des vortex... Ca lui drainait son énergie. Bien sûr, ca n'était pas un effort si grand, mais ouvrir le vortex c'était assez dur si on avait autant d'émotion qui essayait de vous prendre dans leurs folies. Alya apposa une nouvelle marque devant la porte de sa chambre, au cas où, et elle alla mettre son pyjama. Elle s'installa confortablement sur son canapé et après avoir écouté un film nul, supposé être émouvant et qu'elle répertoria de navet de l'année, elle s'endormit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soren Rosenberg
Ainé de Horizon / Forte tête
Ainé de Horizon / Forte tête
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 16/07/2010
Pseudo / Codename : Neo
Age du perso : 31 ans
Langues parlées : Allemand / Anglais / Français

MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   Mer 25 Aoû - 1:38

Et le lendemain matin, à 8h pétantes, surprise! On frappe à la porte.

Oups, pardon, on défonce la porte, visiblement. La porte sauta de ses gonds et s'abattit en claquant sur le sol de l'appartement d'Alya. Et voila un grand gaillard, habillé d'un long manteau de cuir gris-blanc malgré la saison, qui entre, et qui gueule dans un français aux accents schleu :

"DEBOUT LA-DEDANS !"

Le mec à l'accent allemand fit quelques pas dans l'appartement, chercha du regard et tomba sur la jeune fille dormant sur son canapé... Pitoyable, cette image que donne la jeunesse, de nos jours, vraiment. Soren s'approcha, tira la couverture et se pencha pour crier dans l'oreille d'Alya:

"J'AI DIT : DEBOUT LA-DEDANS !! T'ES BOUCHÉE, OU IL FAUT QUE JE TE LA FASSE EN V.O. ?! "

Voila un réveil en fanfare, non?

Sur ces entrefaites, le boche alla éteindre la télé qui était, visiblement, restée allumée toute la nuit, pendant que madame la chieuse ronflait comme une baleine. C'te jeunesse, j'vous jure, elle nous sort vraiment par tous les trous, parfois. Bref, n'épiloguons pas...

Soren fit le tour de l'appartement, ouvrant toutes les fenêtres et tous les volets pour laisser entrer l'air frais et vivifiant de ce début de matinée. Toujours aérer les appartements des jeunes, parce que, entre les odeurs des substances illicites et des produits de beauté, on a vite fait de chopper une sinusite aigüe, je vous le dit. Bref, ensuite Rosenberg alla farfouiller dans la cuisine du petit appartement, ouvrant le frigidaire pour sortir une bouteille de lait, posant une casserole sur le gaz et allumant ce dernier avant de faire chauffer le lait. Laissant le liquide chauffer, il ouvrit plusieurs placards dont il sortit des céréales au miel et des biscuits, des genres de gaufres, et posa le tout sur une assiette qu'il trouva en fouillant encore.

Malgré tout son remue-ménage, il trouva encore l'occasion d'interpeler Alya:

"ALORS ? TU LE BOUGES, TON PETIT CUL, OU BIEN ?? "

Et il laissa échapper un petit rire rocailleux, un rire d'allemand quoi, en sortant le lait du feu pour le verser dans un bol.

Enfin, Soren se saisit du bol et de l'assiette remplie de victuailles matinales, puis retourna vers le petit salon. Lorsqu'il voulut poser le tout sur la petite table, il remarqua son état d'encombrement, jura d'un "Scheiße, mais quel merdier ici", et utilisa son pied pour virer tout ce bordel afin de pouvoir poser l'assiette et le bol devant Alya.

Avec tout ce qu'il venait de lui gueuler à la figure, il espérait qu'elle était maintenant réveillée, sinon il allait lui en remettre une grosse couche, et beaucoup moins sympa que les premières, c'est moi qui vous le dit ! Bref, quant à lui, il posa son séant sur un tabouret non-loin de là, et s'alluma une cigarette roulée avec un peu d'herbes exotiques, pour se donner le change.

Alors, elle commence bien, cette matinée, non? Non? NOOON ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alya Vens
Poupée glacée
Poupée glacée
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 21/08/2010
Pseudo / Codename : Poupée glacée
Age du perso : 17 ans
Langues parlées : Russe, francais et anglais

MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   Mer 25 Aoû - 2:15

Cette matinée commença horriblement mal! Ou du moins... pour Alya elle commença vraiment mal. Mieux vaut commencer par le début.

Alya dormait encore quand un bruit se fit entendre. Une porte qui s'ouvre? Non, une porte qui se fait littéralement arrachée. Mais Alya n'était toujours pas réveillé même après l'horrible voix qui cria dans tout l'appartement en lui disant de se lever. Alya était vraiment, mais vraiment très fatigué et elle entrouvrit légèrement les yeux pour voir une masse sombre se pencher vers elle. Soudain, elle eu très froid. Ensuite, ce fut une véritable condamnation à mort pour ses oreilles. Elle fut totalement mise K.O. Elle se redressa d'un coup en se tenant la tête. Non, mais quel débile!

Alya se demanda presque si elle n'avait pas rêvé. Il n'y avait personne devant elle. Non, attendez, la télévision était éteinte et elle sentait des vibrations qui devaient venir des pas de la... chose qui était entrée ici. Elle avait vu... ou plutôt, elle avait cru voir une masse sombre venir lui crier dans les oreilles puis disparaitre mystérieusement. Elle fini par retrouvé son ouïe et elle entendit quelqu'un en train de fouiller dans son frigo et son armoire. Elle sentit soudainement une brise. Les fenêtres étaient ouvertes?! Non, mais! Il se prenait pour qui?! Alya sursauta encore quand la chose cria une nouvelle fois en lui demandant si elle était réveillée. N'importe qui serait réveillé avec tout ce bruit! Même les voisins d'ailleurs! Bientôt en l'entendit faire... on ne sait quoi et elle le vit apparaitre. Elle lâcha un bon:

‘’ Merde! ’’

Ce mec était géant comparé à elle! C'était quoi cette chose?! C'était humain?! Soudainement, elle vit tous ses papiers et ses livres être balancé de la table à coup de pied. Elle se dit bravo à elle même pour avoir rangé son ordinateur la veille. Elle se retrouva donc assise avec un petit déjeuner devant elle et un gars super grand et effrayant assis pas loin à fumer. Sa première réaction fut:

‘’ On ne fume pas!’’

Sa deuxième fut:

‘’ Non, mais qu'est-ce qui se passe?! Mais t'es qui toi ?! ‘’

Et on entendit clairement le grondement de son ventre. Elle avait faim et elle voyait un petit déjeuner devant elle. Il y avait de quoi avoir vraiment faim, mais elle n'y toucherait pas! Non! Ca, jamais! Et s'il voulait l'empoisonné, l'endormir ou juste lui donner un horrible mal de ventre? Non merci! Alya réfléchit pendant le peur de temps de silence qui lui restait. C'était peut-être un kidnappeur d'enfant? Oui, peut-être qu'il croyait qu'elle n'était qu'une enfant qui vivait seule... Non! Ca ne tenait pas la route déjà. La kidnapper pour la fortune de son oncle? Oui, ca c'était possible! Un mutant? Mais elle ne connaissait pas de mutant! Ou du moins, ca ne se résumait qu'à 3 ou 4. Mais elle n'avait jamais vu ce gars ou plutôt cette chose... Alya n’arrivait pas à très bien réfléchir si tôt le matin et surtout après un réveil si brutal! Qu’est-ce qu’elle lui avait fait à ce mec?! Soudain, elle réalisa une chose. Vers la fin de son rêve, elle avait entendu le bruit d’une porte qu’on arrachait ou quelque chose dans ce genre. Elle se tourna vers le… gars assis sur son tabouret et cria :

‘’ T’as brisé ma porte?! ‘’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soren Rosenberg
Ainé de Horizon / Forte tête
Ainé de Horizon / Forte tête
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 16/07/2010
Pseudo / Codename : Neo
Age du perso : 31 ans
Langues parlées : Allemand / Anglais / Français

MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   Mer 25 Aoû - 2:48

‘’ On ne fume pas!’’

Soren souffla la fumée de son joint vers la jeune fille, exprès, pour l'emmerder, et répondit sans se départir de son sourire un rien carnassier :

"Peut-être, sauf que je t'emmerde."

Ah, quel bel esprit, quel bon caractère, ce brave et sympathique allemand! Une joie à lui tout seul! Tu parles, la 8ème plaie d'Égypte serait plus crédible.

‘’ Non, mais qu'est-ce qui se passe?! Mais t'es qui toi ?! ‘’

"Oh, moi, je suis simplement ton nouveau cauchemar pour les heures à venir. Réjouis-toi, petite fille ! Rions et chantons ensemble !"

‘’ T’as brisé ma porte?! ‘’

Soren inhala une nouvelle latte de cannabis et la sentit descendre, mettre un peu de feu dans ses poumons, et remonter en lui brûlant la gorge. Il parut un instant calme, mais ses prochaines paroles contrastaient méchamment avec cet air calmé.

"Bon, primo c'est moi qui pose les questions ici, deuxio, si tu ouvres encore une fois ta bouche insolente pour me pomper l'air, je te jure, petite fille, que tu vas le regretter amèrement. Quant à la raison de ma visite..."

L'allemand s'interrompit en attendant un peu de bordel sur le palier, quelques voix rouspétaient dehors, sans doute à propos de la légère perturbation occasionnée par monsieur Rosenberg ici présent.

"Un instant, je te prie."

Il se leva et se dirigea vers l'ouverture béante qui remplaçait la porte d'entrée, et interpela à voix haute et forte :

"Il y a un problème, bande d'arschlochs ?"

Une seule voix, masculine, osa répondre : "C'est toi le problème, conn*** !".

"Ok, j'arrive." Répondit le schleu, qui alla distribuer rapidement quelques bouffes et autres claques, avant de revenir calmement dans l'appartement d'Alya et de se rasseoir, comme si rien ne s'était passé. D'ailleurs, il ne s'est rien passé, si on oublie les quelques baffes échangées dans le couloir.

"Je disais donc... C'est ma pote Ana qui m'envoie; considère-moi comme ton punisseur, en fait." Il prit une pause, et utilisa la voix d'un adulte qui parlerai à un petit enfant : "Tu as été trèèès méchante avec la dame hier, alors tu va avoir une grooosse fessée!"

Et il ricana de son rire fort d'allemand, avant de remettre son pétard entre ses lèvres. Et il reprit :

"Bon, on va pas déblatérer pendant 15 ans, alors je te fais le topo, écoute-bien je répèterai pas: tu bouffes, tu te laves, tu t'habilles, tu prends tes cliques et tes claques, et tu me suis, je t'emmène à Horizon."

Vu le ton employé, cette fois, et l'air très sérieux, sans compromis, de l'intrus, inutile de rajouter qu'il ne rigolait pas vraiment... Ah merde, je l'ai rajouté, excusez.

L'avantage, quand on dialogue avec lui, c'est qu'on est rapidement mis dans l'ambiance, n'est ce pas ? Où tu piges ce qu'il dit, et tu t'exécutes sans protestations, soit tu prends cher dans la figure... De ce point de vue là, le crétin qui l'avait harangué dans le couloir de l'immeuble aurait au moins eu le mérite de faire comprendre à la petite Alya que Soren, et bin c'est pas un rigolo, quand il menace, ce n'est que très rarement pour déconner. Et puis, il fallait bien qu'il ménage son petit effet, non ?

"Magne-toi de boire, ça refroidit."

Ajouta-t-il de façon rhétorique, comme quoi il est très con, mais il a un bon fond : voyez comme il songe au bien-être de la petite Alya !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alya Vens
Poupée glacée
Poupée glacée
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 21/08/2010
Pseudo / Codename : Poupée glacée
Age du perso : 17 ans
Langues parlées : Russe, francais et anglais

MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   Mer 25 Aoû - 3:20

D'accord... L'évidence, c'était que cet homme était un con***. Oui, c'était l'évidence même. En fait, ca devait être l'homme né pour faire chier les gens! Alya eu cette pensée soudainement et elle lui colla automatiquement. De 1, il osait fumer, de 2, il osait envoyer de la fumée sur elle et de 3, il l'envoyait clairement promener. Alya eu réponse à ses premières questions d'une façon étrange. Cauchemar, ca oui, il l'était vraiment. Pendant plusieurs heures? Il ne comptait quand même pas resté?! Rions? Chantons? Petite fille?! Non, mais il se croyait ou l'idiot là?! Elle avait 17 ans la petite fille et elle l'envoyait se faire voir! À sa dernière question, elle eut droit à un court moment de silence pour se faire répondre froidement qu'elle serait mieux de se taire. On venait de la menacer! Elle?! On venait de menacer Alya Vens?! Elle entendit soudainement des bruits et des protestations venant de l'extérieur de son... ex bel appartement. Elle vit le géant se lever et aller voir qui c'était. Alya le suivit très discrètement, mais s'arrêta dès qu'elle vit la porte.

Alya retourna rapidement s'asseoir quand elle entendit des bruits de bagarre. Bon, tout ca c'était n'importe quoi! Qui c'était ce mec effrayant et pourquoi il venait ici? Kidnapping? Non, sûrement pas. Trop voyant. L'assassinat non plus, alors dans les deux cas elle avait la vie sauve. Mais alors, il venait d'ou? Alya pensa Horizon, mais elle se rappelait que la femme lui avait dit que si elle n’en avait pas envie, elle n'avait pas à y aller. À moins que ce n'était que des conneries. Probablement d'ailleurs... Alya fut interrompu par le géant qui revenait s'asseoir. Elle l'écouta et sa colère monta d'un cran devant le passage connerie qu'il lui offrit. Il lui disait donc clairement qu'elle n'avait pas le choix et qu'elle irait à Horizon. Mais, en ce moment, Alya n'était pas très logique, elle était furieuse là, et elle ignora le ton presque menaçant du géant. Elle ignora aussi le fait qu'il voulait qu'elle mange, d'ailleurs si c'est pour l'enlever, aussi bien le faire discrètement. Elle prit soudainement la carte que lui avait donné Ana, se leva et commença à la déchirer. Elle jeta alors le contenu à la figure du géant menaçant et dit d'une voix froide et hystérique:

'' Ton Horizon à la c*n, tu peux te le mettre ou je pense! La peau de vache là, Ana, elle avait trop la frousse pour venir à ta place j'imagine. Elle est vraiment chiante! Elle me dit: C'est ton choix surtout. Et toi t'arrives là et tu crois vraiment que je vais te suivre gentiment?! Et j'ai 17 ans je te ferais remarquer! Alors arrête de m'appeller petite fille! Dégage! ''

Alya pensa aussi au plan B. Elle n'était pas stupide au point d'attendre sagement qu'il parte ou qu'il réagisse. Non, il allait sûrement la frapper vu son horrible caractère. Elle courut vers la porte arrière. Seul problème c'était que c'était à coté de la cuisine qui était devant le petit couloir qui menait au salon ou était Alya et le géant. Elle dû donc se dépêcher pour courir tout en essayant d'éviter de se faire attraper par l'ogre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soren Rosenberg
Ainé de Horizon / Forte tête
Ainé de Horizon / Forte tête
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 16/07/2010
Pseudo / Codename : Neo
Age du perso : 31 ans
Langues parlées : Allemand / Anglais / Français

MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   Mer 25 Aoû - 3:44

Après s'être fait jeter la carte de visite d'Ana à la gueule, Soren se dit que, décidément, il était de plus en plus logique que l'enfer soit pavé de bonnes intentions. Voyez plutôt: il s'était déplacé en personne, avait gentiment réveillé Alya avec la plus grande douceur, il lui avait fait un petit déjeuner de winneuse, mais non, voila que ses bonnes intentions n'étaient pas récompensées. Vraiment, mais dans quel monde on vit, je vous le demande !

'' Ton Horizon à la c*n, tu peux te le mettre ou je pense! La peau de vache là, Ana, elle avait trop la frousse pour venir à ta place j'imagine. Elle est vraiment chiante! Elle me dit: C'est ton choix surtout. Et toi t'arrives là et tu crois vraiment que je vais te suivre gentiment?! Et j'ai 17 ans je te ferais remarquer! Alors arrête de m'appeler petite fille! Dégage! ''

*Bon, moi qui voulais être cool, voila comment on m'en remercie.*

Alors qu'Alya s'était brusquement levée pour prendre la fuite, Soren activa rapidement son pouvoir, faisant sortir 1 filament vert fluo de chacun de ses doigts. Tout aussi rapidement, il tressa les filaments 5 par 5 pour former deux sortes de cordes vertes, qu'il utilisa pour attraper les chevilles de la petite fille capricieuse et la faire tomber. Ça, c'était facile, les filaments devenaient plus solides si il les tressaient de cette sorte.

Tout en se levant, Soren reprit :

"Tu ne me laisses pas beaucoup le choix, jeune fille. J'ai voulu être sympa et prévenant, et voila ce que tu me fais en retour... Quel manque de lucidité, vraiment, je suis déçu. Tu as une très grande gueule, mais en fin de compte, tu n'es pas bien futée."

Ayant dit cela, il se rapprocha de Alya qui devait être tombée au sol à cause des filaments qui entravaient ses chevilles... Aussi, arrivé à sa hauteur, il se pencha puis s'accroupit au dessus d'elle pour assurer sa prise sur la gamine (oui, il dit souvent "petite fille", "gamine", mais comprenez-le, il a 31 ans le gars).

"J'ai pas envie de jouer au chat et à la souris, petite, alors ne me fais pas chier... Dernière chance pour toi : tu me suis, ou tu ne me suis pas ? Attention à bien choisir ta réponse ! "

Maintenant fermement Alya contre le sol, vu comme ça, il ne lui laissait pas beaucoup le choix. Surtout que ses vecteurs, les filaments verts, avaient changé de place pour s'enrouler autour de la taille d'Alya; un bon moyen de s'assurer qu'elle ne lui file pas entre les doigts !

N'empêche, Soren faisait ici preuve d'une patience incroyable, pour qui le connait un peu. Il avait déjà dépassé les limites de cette patience, et si la réponse d'Alya était mauvaise, il ne se ferait pas chier une seconde de plus: il l'enverrait planer dans l'un de ses univers, et profiterait de ce voyage pour emporter la jeune fille sans plus d'embarras. Non mais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alya Vens
Poupée glacée
Poupée glacée
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 21/08/2010
Pseudo / Codename : Poupée glacée
Age du perso : 17 ans
Langues parlées : Russe, francais et anglais

MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   Mer 25 Aoû - 14:38

Alya fonça, mais bon. Elle aurait du penser à la possibilité que ce géant était un mutant. Oui, et elle le regretta vraiment beaucoup quand elle se retrouva étalé au sol. Elle cria de surprise quand elle sentit quelque chose s'enrouler autour de ses chevilles et incapable d'avancer, elle tomba tout simplement. Elle était un peu en colère. Elle regarda légèrement ses chevilles et elle vit... des sortes de cordes vertes enrouler autour de ses chevilles qui venaient des doigts du géant. Le géant d'ailleurs qui parlait tout en se levant et en s'approchant d'elle. Alya essaya de ramper de se défaire de ces trucs qui l'empêchaient de s'en aller, mais elle se retrouva incapable de bouger et elle sentit bien ce monstre au dessus d'elle. Il lui dit clairement qu'elle n'avait plus d'autres choix que de le suivre ou sinon ca allait aller très mal pour elle. Il allait la frapper? Il allait faire quoi d'autre? Alya réfléchit. Ce gars avait un pouvoir, mais Alya ne savait pas exactement lequel. Bon, des fils bizarres qui sortent de ses doigts, c'était une avance, mais que pouvait-il faire d'autre avec ca? Et il était plus grand, plus rapide et surtout plus fort qu'elle qui avait la constitution d'une gamine de 10 ans.

Alya se rendit alors compte que les fils s'étaient enroulés autour de sa taille. Elle n'avait plus aucun moyen de s'enfuir. Elle fini par pousser un profond soupire, chose qu'elle ne faisait jamais d'habitude. Elle avait été vaincue par la force et non par l'intelligence... Mais c'était injuste! Il avait eu l'avantage de la surprise et elle était plus intelligente qu'il le pensait! C'est juste... qu'elle n'avait pas eu le temps de se préparer et là elle était fatigué et tout endormi encore. Alya grinça des dents et dit d'une voix froide:

'' Bon... ca va, je vais te suivre... Alors, maintenant, lâche moi! ''

De plus, Alya pourrait facilement s'enfuir plus tard. Surtout s'ils prenaient l'avion. Enfin... Elle supposait qu'ils prendraient l'avion vu que ce serait un moyen plutôt simple d'aller à cet endroit... Cet endroit ou elle ne voulait pas aller! D'ailleurs, comment elle allait emmener tous ses meubles et toutes ses affaires là-bas? Elle n'aurait pas le temps de faire le déménagement! Il fallait qu'elle appelle son oncle, lui faire par de ses projets, pas complètement bien sur, et qu'elle organise ses plans. Là, elle n'avait pas le temps! Ce géant était arrivé à l'imprévu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soren Rosenberg
Ainé de Horizon / Forte tête
Ainé de Horizon / Forte tête
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 16/07/2010
Pseudo / Codename : Neo
Age du perso : 31 ans
Langues parlées : Allemand / Anglais / Français

MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   Mer 25 Aoû - 16:41

'' Bon... ca va, je vais te suivre... Alors, maintenant, lâche moi! ''

Pas trop tôt !

"Bonne réponse..."

Dit Soren avant de modifier l'endroit où étaient enroulés les filaments: il "rangea" ceux de sa main droite, et utilisa ceux de la main gauche pour les enrouler fermement (mais pas serré à fond) autour du poignet droit d'Alya; formant ainsi comme une sorte de menottes extensibles, jusqu'à un certain point.

"Petite sécurité pour t'éviter de faire une autre stupidité avec moi... Désolé... Euh, non, je suis pas désolé du tout, en fait. Ahah."

Le lien bien noué entre eux, il pouvait maintenant lâcher la jeune fille et retourner s'asseoir tranquillement pour finir son pétard en toute quiétude. Se faisant, il enroula son côté des filaments autour de son poignet à lui, deux tours complets, parce qu'on n'est jamais trop prudent. Il avait quand même laissé plusieurs mètres de "mou", et il n'avait pas envie de se faire arracher tout ça par inattention !

"Tu vois, quand tu veux, t'es une gentille fille."

Après s'être redressé pour jeter la fin de la cigarette magique par la fenêtre ouverte, il se rassit et expliqua calmement :

"J'imagine à peu près ce que tu dois ressentir... Tu es frustrée, énervée contre moi, contre Horizon, et tu te dis que tu vas me suivre juste pour éviter la casse, et que tu fuiras dès que tu en auras l'occasion. Je peux comprendre tout ça, mais j'en ai pas mal rien à foutre, faudra t'y faire. Et puis de toutes façons, tu ne fuiras pas, je t'en laisserai pas l'occasion. Ouaip, j'suis comme ça moi, quand je met le grappin sur une nana, même une vraie chieuse comme toi, je ne la lâche plus, ça aussi faudra t'y faire."

Moment racontage de vie et philosophage intensif... De quoi amadouer un peu Alya, et lui faire comprendre qu'au fond, elle était maintenant au pied du mur, et pas qu'un peu. en parlant de ça, Soren avait pris ses dispositions pour s'assurer que son nouveau jouet ne se fasse vraiment pas la malle... S'il le fallait, il attacherait Alya avec une vraie paire de menottes pour la garder toujours sous sa surveillance... Rassurant, non ? Au moins, ça nourrit des fantasmes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alya Vens
Poupée glacée
Poupée glacée
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 21/08/2010
Pseudo / Codename : Poupée glacée
Age du perso : 17 ans
Langues parlées : Russe, francais et anglais

MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   Mer 25 Aoû - 17:46

Alya serra les dents devant sa grande impuissance. Cette situation était chiante et le géant était aussi chiant. Bonne réponse?! Elle n’était pas un petit chien! C’était vraiment enrageant! Elle sentit bientôt quelque chose autour de son poignet droit et elle compris rapidement que c’était l’étrange corde verte. Alya eu envie de crier à l’injustice tellement elle se sentait impuissante. C’était totalement contre les droits humains et mutants! Bon, en fait, elle s’en fichait royalement vu qu’elle comptait tuer plusieurs personnes et donc leurs droits à eux c’étaient n’importe quoi! Alya fut capable de se retenir de lui sauter dessus quand elle l’entendit parler. Il se jouait bien d’elle! Le géant fini par la lâcher et elle s’assit en regardant la corde. Elle la secoua légèrement. Pas trop serré, mais pas trop lousse. Juste assez. C’était frustrant pour elle parce qu’habituellement elle s’en serait défait très facilement. La poupée glacée et très frustrée vit cet idiot aller balancer ce qu’il fumait par la fenêtre et il enroula sa corde autour de son propre poignet. Des menottes. C’était clairement des menottes. La corde était assez longue, donc ca ne la gênerait pas pour l’instant, mais elle allait devoir se laver et s’habiller et, ca, ca causerait un problème à Alya. Qu’il ose dire qu’il fallait qu’il soit dans la même pièce et elle lui sautait dessus.

Alya ne l’écouta pas une seule seconde. C’était bien évident qu’elle allait essayer de se sauver! Mais Alya était assez confiante pour être sûre qu’elle finirait par se sauver. Que ce soit avant, pendant ou après le petit voyage. Même si on l’emmenait à Horizon, elle trouverait forcément un moyen de se sauver. Bien sûr, en ce moment, elle se sentait horriblement piégé. Elle avait envie de tout balancer à terre, mais elle ne le ferait pas. Elle fini par se tourner vers son petit déjeuner préparer par l’horreur humaine. Ca ne semblait pas empoisonné. Alya alluma automatiquement la télévision à la chaise de la bourse et autre truc super ennuyant sur les affaires économiques dans le monde. Chaque matin, elle faisait la même chose. Elle se devait de lire, de collecter et d’analyser des informations. Que ce soit sur une autre langue, sur l’affaire de ses parents ou sur l’économie, peu importait sur quoi elle étudiait, elle devait le faire. C’était un moyen de faire fonctionner son cerveau dès le matin. D’ailleurs, comme ca, elle pourrait mieux se concentrer et penser à un nouveau plan.

Pendant 15 minutes, elle mangea et analysa pour finir par se tourner vers le méchant géant. Il ne restait que quelques miettes et le lait. Elle ne buvait jamais son lait, mieux valait ne pas se demander pourquoi elle était petite. Alya lui dit sèchement :

‘’ Est-ce que vous mentez souvent à Horizon? Madame la peau de vache m’avait dit que j’avais le choix ou non de pas venir et voilà que toi tu viens pour m’enlever tout simplement. Hé puis, ce n’est pas très utile ta corde toute bizarre… Je fais comment pour aller prendre une douche? Et ne me sort pas une réplique comme quoi tu dois m’accompagner sinon je te pique une crise… ’’

Alya se fichait qu’il se moque d’elle, mais elle espérait vraiment qu’il lui dise qu’il allait simplement enlever son horrible corde. Elle fixa le géant attendant une réponse qui lui conviendrait. Elle se demanda aussi s’il savait quoi que ce soit sur son pouvoir. Après tout, c’était si facile de s’évader comme ca. Il lui suffisait d’apposer sa marque à l’extérieur elle et elle pourrait revenir ici, mais elle n’avait que jusqu’à 14 heures sinon elle devrait mettre une autre marque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soren Rosenberg
Ainé de Horizon / Forte tête
Ainé de Horizon / Forte tête
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 16/07/2010
Pseudo / Codename : Neo
Age du perso : 31 ans
Langues parlées : Allemand / Anglais / Français

MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   Mer 25 Aoû - 18:21

Enfin, elle s'était calmée, et enfin, elle mangeait. Soren étant un bon mangeur de nature, cela lui faisait assez mal au cœur de voir des gens qui n'avalent rien. Et ne parlons pas des anorexiques qu'il a toujours une irrépressible envie de cogner. Bref... Alya avait déjeuné, donc il aurait beaucoup moins de scrupules à la brusquer un peu si elle traînait les pieds pour le suivre.

‘’ Est-ce que vous mentez souvent à Horizon? Madame la peau de vache m’avait dit que j’avais le choix ou non de pas venir et voilà que toi tu viens pour m’enlever tout simplement. Hé puis, ce n’est pas très utile ta corde toute bizarre… Je fais comment pour aller prendre une douche? Et ne me sort pas une réplique comme quoi tu dois m’accompagner sinon je te pique une crise… ’’

Soren partir dans un nouveau grand rire rauque, se tapant sur les cuisses.

"Décidément, tu es très marrante toi ! Ou très naïve, en fait. Ou alors très bête, peut-être.. Ouais, ça doit être ça. Nous autres, à Horizon, nous ne craignons pas d'employer la force pour forcer la coopération des gens comme toi. Dans mon cas, je dirais même que la force résout plus de choses que des blablas, point de vue personnel. Avoue, si je ne t'avais pas un peu molestée, tu serais encore en train de faire l'imbécile et on n'avancerait pas. Or, moi, je déteste quand une situation n'avance pas, ça me rend moins sympa."

Voyant qu'Alya ne buvait pas du tout le lait, il saisit le bol, et but la moitié de ce dernier, avant de reposer sur la table avec une moue de dégoût.

"Tiède, c'est dégueulasse, ça. Concernant ceci" il utilisa sa main libre pour faire sortir les 5 vecteurs manquant, et forma avec une espèce de forme de reptile (comme sur l'avatar) qu'il utilisa pour faire peur à Alya: "Tu peux très bien prendre ta douche avec, c'est waterproof. Je ne te suivrais pas dans ta salle de bain, mais je ne te l'enlèverai pas. Ça passe bien sous les portes, donc même d'ici, je resterai attaché à toi. De toutes façons, si t'es pas aussi bête que tu en as l'air, tu feras avec; dans le cas où tu songerais à couper cette ficelle, pas de chance, je le ressentirai physiquement, et là, je déboule dans ta salle de bain, et je te la fous, la fessée. Crois-moi, j'en suis capable."

Il est génial, n'est ce pas ? Il a des solutions pour tous les problèmes que pourrait lui poser Alya; c'est tout de même mieux pour éviter les tentatives stupides de la jeune fille ici présente.

Quant à la fessée, pas de problèmes; il a déjà tripoté tellement de paires de fesses qu'une de plus ou de moins, ça ne fait pas grande différence; et puis, les punitions humiliantes, c'est ce qu'il y a de mieux pour soumettre quelqu'un à son pouvoir, même si ça nourrit l'esprit de révolte. Alors, flanquer une fessée à Alya... Et bah, si il le faut, il le fera sans souci, avec plaisir même ! Et cul nu, s'il vous plaît !

Soren regarda l'heure sur son blackberry, et dit alors :

"Bon, va falloir s'activer un peu, très chère. Il ne reste que 10 minutes avant qu'on bouge, alors dépêche-toi... A moins que tu veuilles que je te sortes dehors en pyjama, c'est à toi de voir."

Comme quoi, avec Soren, on a toujours le choix... Entre une humiliation ou une autre, le choix existe toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alya Vens
Poupée glacée
Poupée glacée
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 21/08/2010
Pseudo / Codename : Poupée glacée
Age du perso : 17 ans
Langues parlées : Russe, francais et anglais

MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   Mer 25 Aoû - 22:49

Alya le regarda rire comme si ce qu'elle venait de dire était la chose la plus drôle du monde. Ce qu'il dit ensuite la mit encore plus en colère. Elle n'était pas bête! Elle n'avait tout simplement pas eu le temps d'y réfléchir et de penser à quoi que ce soit. Elle aurait dû se méfier aussi! Alya était en colère contre Ana Maria et contre elle même. Stupide! Tout ca, c'était stupide! Non, c'était exagéré! Oui! C'est ca, exagéré! Complètement débile! Alya le regarda boire son lait sans rien dire. Elle s'en fichait, elle détestait ca de toute façon. Elle trouvait ca dégoutant. Le lait, c'était mauvais. Avec des céréales c'était bien, mais sinon, c'était horriblement mauvais! Alya le regarda alors faire un drôle de truc avec ses fils verts. Un serpent. Alya ne bougea pas et elle ne vous l'avouera sûrement pas, mais elle eu peur. En fait, elle était plus impressionnée qu'effrayé. D'un autre coté c'était compréhensible vu la situation. Elle eu un frisson de dégout en l'imaginant rentrer dans la salle de bain pendant qu'elle était nue. D'ailleurs était mieux de pas faire ca sinon, elle lui plantait un couteau dans la main. Et ca, c'était sérieux.

Alya fut par contre encore plus en colère quand il lui dit qu'elle n'avait que 10 minutes. Quoi?! Juste ca?! Il n'aurait pas pu le dire avant?! Elle se leva d'un bond et elle lui lança rapidement:

'' N'entre pas dans ma chambre, ni dans les toilettes! Merde, je n’ai pas le temps en 10 minutes! ''

Elle courut s'enfermé dans sa chambre qu'elle verrouilla soigneusement. Comme les toilettes et la chambre communiquait, c'était plus facile pour elle comme ca. Elle alla dans la salle de bain et verrouilla la porte. Elle alla donc s'enfermer dans la salle de bain et ca lui prit 1 minute pour réussir à faire passer le haut de son pyjama par le peu de lousse que laissait la corde autour de son poignet. En 3 minutes, elle avait déjà fini sa douche. Elle prit les vêtements les plus simples qu'elle trouva. Chandail à manche courte, mais légèrement trop grand pour elle avec des pantalons noirs. Elle réussit même à faire passer une veste. En comptant soigneusement les minutes, elle fut habillée en 2 minutes. Elle prit aussi une casquette et elle mit des souliers de course. Elle compta qu'il lui restait 4 minutes et elle fit ses valises. Dans une seule, il y avait tous ses vêtements et dans l'autre il y avait ses accessoires comme des colliers, des bijoux et ses souliers. Elle mit aussi un cadre avec une photo et un journal intime qu'elle cacha soigneusement. Alors qu'il ne devait lui rester que quelques secondes, elle sortit de la chambre et se retrouva dans le salon. C'est là qu'elle comprit qu'elle avait oublié ses livres. Elle prit un sac déjà fait contenant son ordinateur, quelques feuilles et un livre et commença à le remplir des choses qui trainaient là tout en ignorant le géant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soren Rosenberg
Ainé de Horizon / Forte tête
Ainé de Horizon / Forte tête
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 16/07/2010
Pseudo / Codename : Neo
Age du perso : 31 ans
Langues parlées : Allemand / Anglais / Français

MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   Mer 25 Aoû - 23:19

Après qu'Alya soit parti se toiletter, Soren ria encore du comique de la situation.

"Ahahah, j'aime bien mettre la pression, au moins les choses avancent vite !"

Ayant dit cela, il s'étira longuement, puis se leva pour débarrasser la table. Il rangea le bol et l'assiette sales dans l'évier de la cuisine, remit les paquets de céréales et de biscuits dans les placards, puis il décida, bon prince, d'aller remettre la porte en place; après tout, il ne l'avait pas bousillée complètement mais simplement sortie de ses gonds avec ses vecteurs avant de la pousser du pied pour qu'elle tombe. Aussi, tout remettre en place ne nécessitait pas d'outil, juste un peu de force et d'astuce, ce dont il dispose en de bonnes quantités.

"Et voila, comme neuve."

Dit-il en admirant son travail, quelques minutes plus tard. Dès lors, Alya était sortie de sa douche et préparaient des affaires. Bien bien, c'était bon signe, ça voulait dire qu'elle s'était faite à l'idée qu'il l'embarquait à Horizon, tant mieux. Mais bon, l'allemand était quasi-sûr qu'elle allait encore lui poser quelques problèmes. Enfin, ce n'était pas grave, il avait tout prévu. En fait, le plus chiant serait que des personnes mal intentionnées essayent de kidnapper Alya avant qu'il ne la sorte de la ville. Mais bon, vu combien il avait fait se speeder la petite fille, les chances de se faire emmerder se réduisaient grandement, un bon point.

Bref, Alya semblait prête, pas trop tôt diraient certains; aussi Rosenberg attrapa le bagage qui semblait le plus lourd et le porta pour elle, surtout pour éviter qu'elle traîne la patte, surtout pas pour rendre service.

"Prends tes clefs pour fermer la porte."

Dit-il, signifiant par là même que la porte était réparée donc, au cas où elle ne l'aurait pas encore remarqué. Ceci fait, justement, direction la sortie, on verrouille la porte et on descend en bas...

En bas, devant l'entrée de l'immeuble précisément, était garé le coupé sport BMW de Soren. En allemand qui se respecte, forcément, il fallait s'attendre à ce que sa voiture soit de marque allemande aussi, bref. Après avoir déverrouillée les portes, il ouvrit le coffre, il y rangea la valise qu'il avait portée, et intima à Alya d'y mettre les autres bagages. Puis il la conduit côté passager, et lui ouvrit la portière pour qu'elle embarque. De cette manière, il détacha le lien vert fluo et referma la porte, avant de faire le tour pour embarquer à son tour, côté chauffeur évidemment.

"T'inquiètes, je conduis vite, ça ne sera pas long. On arrivera à Horizon pour le goûter. Ah, je suis sympa, je te laisse choisir la musique, mais si ça me plaît pas, je change."

La minute d'après, la voiture démarra sur les chapeaux de roues, et sortit en trombes de la place de stationnement, direction le périphérique toulousain. On est partis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alya Vens
Poupée glacée
Poupée glacée
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 21/08/2010
Pseudo / Codename : Poupée glacée
Age du perso : 17 ans
Langues parlées : Russe, francais et anglais

MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   Jeu 26 Aoû - 3:42

Alya fini de bien remplir son sac de ce qu'il lui restait à apporter. C'était comme s'il y avait eu une tornade qui avait emmené tous les livres et toutes les feuilles dans ce gros sac. Elle reprit son ordinateur qu'elle mit dans un sac spécial pour ca qui permettait de le transporter plus facilement et elle réussi à y mettre deux livres et son petit sac à main. En gros, c'était un sac pour dans la voiture et non pour le mettre à l'arrière. Il fallait bien qu'elle s'occupe pendant un certain temps. Le géant fini par prendre son bagage le plus lourd, mais lui laisse le reste. Elle ne se plaint pas en devinant que c'était déjà beaucoup qu'il ait pris un seul de ses bagages. Il lui dit de prendre ses clefs ce qu'elle fit et elle remarqua enfin la porte réparé. Au moins, elle ne se ferait pas si facilement voler. Mais bon, il y avait toujours un risque bien sûr. Alya vérouilla la porte et rangea la clef. Ils descendirent et Alya vit alors une voiture qui sembla corspondre parfaitement à ce géant bizarre. Une voiture de sport allemande. Elle lui allait bizarrement bien.

Alya vit le géant mettre sa valise dans le coffre et elle réussit, par miracle à y mettre son autre valise et son gros sac. Elle garda celui contenant son ordinateur et ses livres. Elle fut bien oubligé de le suivre jusqu'au coté passager et elle s'y assis en l'ignorant complètement. Elle sentit les fils verts quitter son poignet et il referma la porte. Bien sûr, elle aurait pu s'enfuir, mais elle se sentait fatigué et elle n'avait pas envie de jouer aux chats et à la sourie. Elle le regarda monter et elle tient fermement son sac contre elle quand il démarra. Bien évidemment, elle avait pris le soin d'attacher sa ceinture. Elle tenait à sa misérable vie quand même. Une fois partie, Alya se tourna légèrement vers le géant et elle lui dit:

Donne moi ton téléphone! Je dois appeler mon oncle sinon il va s'inquiéter.

Elle l'avait dit de la facon la plus polie qu'elle pouvait le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soren Rosenberg
Ainé de Horizon / Forte tête
Ainé de Horizon / Forte tête
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 16/07/2010
Pseudo / Codename : Neo
Age du perso : 31 ans
Langues parlées : Allemand / Anglais / Français

MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   Jeu 26 Aoû - 17:35

Alya n'avait décidément pas de chance, aujourd'hui. Ou alors, Soren avait décidé de tout faire pour se rendre détestable, chose qu'il réussissait à merveille jusque là: pourquoi ne pas continuer, donc ?

"Donne moi ton téléphone! Je dois appeler mon oncle sinon il va s'inquiéter."

Alors que la jeune fille demandait cela, Soren sortit son téléphone cellulaire, et appuya plusieurs fois sur l'écran tactile, avant de porter l'appareil à son oreille à lui. Il se tourna vers Alya, et lui sourit à toutes dents, d'un ait de dire "attends ton tour, morveuse!". Tout en amenant la superbe Série 8 (c'est le nom de sa voiture, bandes d'ignares!) blanche sur la bretelle d'accès au périphérique toulousain, il entama donc une conversation téléphonique :

"Hey mein katze, sie okay ? Ich kommen in, ach... fünf minuten, ja. Zieh dich ! Ahahah, bis nachher ja!"
("Hey ma chatte, ça va? J'arrive dans, ah... 5 minutes, ouais. Rhabille-toi! Ahahah, à toute ouais!")


Et puis il raccrocha et rangea son téléphone dans la poche intérieure de son manteau de cuir pour se concentrer sur la conduite, ignorant ainsi totalement la précédente demande d'Alya. Il ajouta à son égard :

"J'oubliais... On va chercher une fille, avant de prendre la route pour de bon. Non, pas Ana, une autre, que veux-tu, où que j'aille elles me suivent partout. Et puis, c'est pour ton bien, ça m'évitera de te mettre des baffes si tu me gonfles trop."

La voiture filait à toute allure, zigzaguant sur les chaussées à 3 voies du périphérique de la ville rose. Et hop, sortie à l'échangeur de Rangueil/Purpan, encore un peu de route dans la périphérie du centre-ville, et le coupé pila devant un petit hôtel "formule 1", devant lequel une jeune femme attendait. Tandis qu'il déverrouilla les portières pour qu'elle puisse monter, Soren reprit :

"Pour ton oncle, tu veux que je te dise un truc pas cool ? C'est lui qui nous a mis sur ta piste. Il est sympa, hein ? Grâce à lui, tu vas avoir droit à une pension complète tout confort à Horizon ! Eh oui, c'est lui qui paye pour qu'on t'y garde jusqu'à ce que tu ais mis du plomb dans ta cervelle de moineau. En plus de ça, réjouis-toi, c'est moi qui vais m'occuper personnellement de ton cas ! Génial, non ? Crois-moi, je vais m'assurer que tu marches à la baguette, ahahah ! "

Pendant le temps du dialogue, la nouvelle passagère de la BMW avait pu monter à l'arrière, Soren regarda donc par le rétroviseur central pour vérifier, puis redémarra la voiture après avoir verrouillé à nouveau les portes; on n'est jamais trop prudent, encore une fois.

"Kat, voici la chieuse. La chieuse, voici Kat. Embrassez-vous ! "

Ah, quel humour, ce Soren, vraiment ! Un peu plus, et il leur disait plutôt "Déshabillez-vous", comme quoi, même à son grand âge, il ne change pas d'un pouce, le teuton, toujours aussi friand des blagues douteuses, des blasphèmes et autres calembours de haut niveau...


[Laissons poster Kat maintenant Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katherin St-Brie
Aîné de l'Horizon/Catwoman
Aîné de l'Horizon/Catwoman
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 28
Langues parlées : Français, Anglais, Allemand, le chat

MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   Ven 27 Aoû - 3:36

Ce matin là, la petite aurait dût avoir la visite de deux énergumènes et non d’un seul, chanceuse va. En fait, pour être précise ce matin là, alors que ce foutu réveil matin avait sonné le premier que Cat avait entendue raller était Muffin-2. Une chance que Soren n’avait pas entendue. Oui vous avez bien entendu, ils étaient dans la même chambre, mais par chance, c’était Katherin qui avait réservé et elle avait demandé deux lits. Si ça avait été l’allemand, ils n’auraient eu qu’un lit… probablement par oublie délibéré.

Donc ce matin là, alors qu’elle entendait le réveil matin chanter pour eux et son chat râler comme à l’habitude. Katherin roula sur le côté et tapa sur le bouton « snooze ». Elle jeta son oreiller par la tête de son collègue et se leva pour aller vers la douche.
Mais soudain, quelques choses de merveilleux, en fait, la plus belle chose au monde attira l’attention de notre protagoniste. Un bel et grand… espace lumineux près de la fenêtre, sur la chaise siiiiiiiii confortable. (Vous pensiez à quoi? Un maître nageur peut-être? Voyons, le bel homme, elle l’avait dans l’autre lit, mais encore là, il ne battait pas la lumière du soleil.)

-Tu sais, je crois que je vais faire une sieste matinale sur le canapé, va la chercher et appel moi après je vais aller vous rejoindre, j’ai pas envie d’aller chercher la morveuse.

« Bien dit maîtresse » approuva Muffin alors qu’elle s’assoyait sur le canapé et qu’il grimpait sur ses genoux.

C’est dans la lumière du soleil qu’elle s’endormit pour laisser à Soren la lourde tâche. Quelques temps après, en fait, elle n’aurait pas pu dire combien de temps, son portable sonna, une chanson assez entraînante qui jouait à la radio. Elle répondit à la quatrième sonnerie, en voyant que c’était Soren, elle se força pour parler en allemand.


-Gutentag Soren,…ja… donne moi du temps bordel, faut que je bouscule Muffin un peu… Je te haie, tu savais?

Elle raccrocha et regarda Muffin d’un air malicieux..

-On va avoir une copine dans la voiture, il faut que tu ai l’air d’un enfant avec une casquette.

L’animal sur ses 4 pattes tomba raide sur le dos pour finalement articuler.

"Non jamais… je ne veux pas, je te déteste…"

Après 5 minutes, le chat était maintenant habiller d’une belle salopette en jeans, un chandail rouge, une petite casquette rouge aussi, très grande pour cacher son visage et Kat c’était habillé aussi. Jeans, T-Shirt et surtout un chapeau pour cacher ses oreilles. Ils étaient donc en route pour aller sur le porche de l’hôtel pour attendre Soren et une nouvelle élève. Muffin-2 ne cessait de grogner mais pas plus, sa maîtresse lui ayant demandé de ne pas dire un mot car pour les oreilles humaines il miaulait… un enfant de 4 ou 5 ans ne miaulait pas… le subterfuge n’était pas parfait mais les gens qui passait vite ne remarquerait pas.

Le joli bolide de son collègue arriva et Kat prit place à l’arrière en faisant entrer Muffin en premier. Dès que l’animal fut assis en dedans il enleva sa casquette et montra les dents à sa maîtresse. Katherin n’en fit rien. Elle tendit la main à la jeune fille.

-Je suppose qu’on t’a pas vraiment nommer la chieuse… c’est Ayla ton nom? Moi c’est Katherin St-Brie, je suis une aînée à l’Horizon. Se força t-elle de dire avec un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Toulouse: Encore une journée!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Toulouse: Encore une journée!
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Evolution - War of the Rising :: Reste du Monde :: Reste du Monde-
Sauter vers: