AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Barcelone : A new beginning

Aller en bas 
AuteurMessage
Leonard Raynor
Dragueur incompétent
Dragueur incompétent
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/08/2010
Age du perso : 20 ans
Langues parlées : Anglais uniquement

MessageSujet: Barcelone : A new beginning   Dim 5 Sep - 15:05

[HRP : Attention, ce post contient une phrase de drague qui sent bon la chaussette. Veuillez ne jamais l'utiliser, pour votre propre bien Very Happy]

19h30. Barcelone. Dans le Baratapas, le plus grand bar de... euh... tapas de la ville. Vous savez, en Espagne, la tradition consiste à faire le tour des bar de la ville et de commander à chaque fois un plat de tapas. Je crois qu'on dit "ir de tapas" . La seule différence, c'était que Leonard n'était pas là pour consommer ces délicieux plats. Enfin, pas seulement. Lui était là pour faire tout autre chose. Il était là plutôt pour "ir de fuerte" , aller de coffre en coffre. Car Leonard était un voleur tout ce qu'il y a de plus traditionnel. Ou pas. Car la petite chose qui le différenciait d'un voleur ordinaire, c'était son pouvoir. Et pas n'importe quel pouvoir : la clairsentience. Quoi de mieux pour connaître une combinaison, ouvrir un coffre et partir les poches remplies d'argent ? Bon, ok, le pouvoir de créer de l'argent aurait été pas mal non plus, mais faut faire avec ce qu'on a non ? Bref. Leonard était assis bien tranquillement dans ce fameux bar devant une assiette de tapas. Cependant, ce n'était pas la nourriture qui l'intéressait ce soir.

En effet, le jeune mutant n'avait pas touché à son plat, mais observait très attentivement la salle autour de lui. Grande, elle devait accueillir au moins une cinquantaine de personnes. Le comptoir du bar situé à gauche de l'entrée s'étendait jusqu'au bout de la salle, et y étaient assises de nombreuses personnes qui consommaient sans modération. Quelques tables étaient réparties au travers de la salle, et celles-ci étaient toutes occupées : le Baratapas était plein à craquer, comme chaque soir. La salle était sombre, et la lumière bleuté émanait de divers spots installés ici et là. L'ambiance était particulièrement bonne ce soir : la musique de fond soufflaient dans les oreilles des consommateurs, et la clameur des gens résonnait dans toute la pièce. Leonard commença son plat, tout en continuant de fixer les personnes. Bande d'adolescents sur le point de partir ? Non. Vieux couple proche du divorce ? Non plus. Il lui fallait une cible seule, comme... comme cette jeune demoiselle assise au bar. Enfin, il y avait aussi un vieil homme, mais pour Leonard, le choix avait été vite fait. Notre jeune dragueur incompétent s'avança dangereusement vers sa cible, et réussit à s'asseoir juste à côté d'elle. Elle lui jeta un regard rapide, puis s'intéressa de nouveau à son assiette. Leonard commanda une bière, puis attendit quelques instants avant d'adresser la parole à la charmante demoiselle assise à côté de lui. Elle était brune, avait les cheveux longs, les yeux bleus, et la peau très légèrement pâle. Elle devait avoir dans les 20-25 ans. Une belle jeune femme, quoi.

"Dites moi... Je n'ai pas pu m'empêcher à quel point vos yeux sont éblouissants. Votre père devait être un voleur, non ? Car il a volé toutes les étoiles du ciel pour les mettre dans vos yeux..."

Devant l'extrême nullité de cette phrase de drague, la jeune femme ne put que sourire. Pensant que sa phrase avait fonctionné, Leo', tout fier, continua de plus belle, et assaillit la demoiselle de répliques toutes plus nulles les unes que les autres (elles ne seront pas révélées ici, messieurs !). L'expression de la belle brune passa de "sourire moqueur" à "consternation", et, s'excusant d'être en retard à un autre endroit, elle partit sans demander son reste. Cependant, Leonard oscillait entre incompréhension et fierté. Incompréhension d'avoir fait partir la demoiselle, et fierté de lui avoir dérobé son portefeuille entre temps. Pourtant, le jeune mutant ne partit pas avec l'argent de la dame. Il opta pour une autre décision. Il sortit en vitesse du bar, rattrapa la jeune demoiselle, et lui rendit son portefeuille. Elle vérifia si rien ne manquait... et c'était le cas, rien n'avait disparu. Mais Leonard, qui s'était empressé de rentrer dans le bar, n'avait pas juste rendu le portefeuille à sa propriétaire. Non... il avait même... glissé son numéro dedans ! (Oh my god ! Quel rebondissement du scénario !) . Le mutant se rassit à sa table, tout content, quand soudain, une personne mystérieuse entra dans le Baratapas...

[HRP : Viendez les gens :p]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Halgström
Leader d'Equilibrium
Leader d'Equilibrium
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 23/08/2010
Pseudo / Codename : Psycho
Age du perso : 35 ans
Langues parlées : Suédois / Anglais / Allemand

MessageSujet: Re: Barcelone : A new beginning   Dim 19 Sep - 14:25

[Je me permet, comme tu es seul depuis un moment.]


... Et la personne qui venait d'entrer n'était autre que Lena, éminente personnalité du cercle secret Equilibrium. De son port naturellement altier, un rien aristocratique disons, elle slaloma avec grâce entre les clients pour tenter d'atteindre le bar. Ce n'était pas trop difficile car la plupart des messieurs sur son passage s'écartaient de sa route comme pour la contempler. Il est vrai qu'avec son air d'étrangère, Lena ne passait pas inaperçue dans ce pays; là où la plupart des femmes étaient brunes et très bronzées, une beauté blonde à peau pâle, ça fait contraste.

Enfin la jeune femme atteint le bar, où elle passa commande d'un verre de sangria avant de se retourner face à la salle, dos au zinc. L'atmosphère hautement chaude, entre les vapeurs de l'alcool et les relents de transpiration due à la chaleur ambiante, la gênait quelque peu, quand bien même elle n'en laissait rien paraître sur son visage de marbre absolument neutre. Sa suède natale lui paraissait bien loin tout de même, en comparaison.

Au moins pouvait-elle se réjouir d'être en week-end avant l'heure. Car Lena était venue en Espagne pour affaires, affaires qui avaient tournées plus courtes que prévues, ce qui lui laissait un petit répit de 4 jours avant de devoir rentrer au siège de Mass Dynamics à Milan. Aussi, la suédoise avait décidé de profiter de ce temps imparti pour profiter de l'animation locale. Le seul problème étant qu'elle ne connaissait pas grand-chose de ce patelin, mis à part l'hôtel où elle était descendue ainsi que ce bar qui en était situé non-loin.

Quant à connaître du monde, loin s'en fallait. Elle était toute seule ici et ce n'était pas plus mal. Au mieux s'amuserait-elle à flirter avec un espagnol, une histoire sans lendemain, mais pas plus. Totale liberté.

"Mira, aquí está tu vaso. Será dos euros por favor." ("Voila votre verre. Cela fera 2 € s'il vous plait.")

L'interpella le barman. Lena fouilla dans son sac à main, sortit son porte-monnaie dont elle extrait un billet de cinq euros qu'elle fit glisser sur le zinc.

"Mantene el dinero." ("Gardez la monnaie.")

Répondit-elle dans un espagnol calamiteux; les langues méditerranéennes, ce n'était pas du tout son fort.

Puis elle prit son verre et s'en alla en direction d'une place assise. Lena était fatiguée et n'avaient pas envie de rester debout comme un piquet pour boire tranquillement son verre. Non non, elle voulait s'asseoir et profiter. Aussi elle guetta les tables, et en repéra une presque inoccupée. Il n'y avait qu'un jeune homme assis là, et quelques chaises libres. C'est donc tout naturellement que miss Halgström se dirigea dans cette direction, avisa le personnage assis à la table et demanda en espagnol :

"Me puedo sentar aqui ?" (Puis-je m'asseoir ici ?")

Après tout, dieu a dit "demandez et vous recevrez." non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonard Raynor
Dragueur incompétent
Dragueur incompétent
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/08/2010
Age du perso : 20 ans
Langues parlées : Anglais uniquement

MessageSujet: Re: Barcelone : A new beginning   Lun 20 Sep - 13:43

[Merci, j'attendais désespérément ^^']


Après l'échec cuisant avec la jeune espagnole, Leonard se concentra sur sa future cible potentielle. Il contempla à nouveau la salle, cherchant une personne isolée, mais se perdit dans ses pensées très vite embrumées par la fameuse ambiance espagnole. Tout semblait flou dans sa tête. La musique, les rires. Le jeune dragueur avait mal à la tête, et ne comprenait pas pourquoi. Il repassa des souvenirs dans sa tête. Des souvenirs qu'il ne parvenait pas à expliquer. Le mutant n'était pas là dans ces souvenirs. Il ne connaissait pas ces personnes. Perplexe, il tenta de penser à autre chose. Cependant, son esprit s'éclaira lorsqu'il vit la beauté blonde entrer dans le bar et se faufiler parmi les tables. Il ne put réprimer un "Waow" d'admiration, tout en la suivant du regard. Elle était grande, et ses mèches blondes retombaient avec douceur sur son visage fin et pâle. Sûrement pas espagnole. Dans la tête de Leonard, tout était clair. Il avait trouvé sa victime. Comble du bonheur, il la vit s'approcher de sa table, et s'adresser à lui. Aux yeux du jeune mutant, cette femme était parfaite.

"Me puedo sentar aqui ?" (Puis-je m'asseoir ici ?")

C'est là que les problèmes commencèrent. Car oui, Leonard n'avait pas, où presque pas parlé Espagnol depuis maintenant plusieurs années, au temps du lycée. Et pour lui, le temps du lycée remontait à bien plus que quelques années. Il se souvint de ses cours d'espagnol. Des phrases qu'on lui faisait bêtement répéter et qu'il ne retenait jamais. Des nombreuses heures de retenue... De sa jeune professeur(e) d'Espagnol. De ses formes généreuses... Secouant la tête rapidement pour faire partir ces idées, désespéré, il chercha tant bien que mal ce que pouvait dire cette phrase.

*Me... moi... je... Et ensuite... euh... Puedo... euh... J'suis mal* pensa-t-il

Mais, voyant que la jeune suédoise désignait la chaise, il comprit tout de suite qu'elle voulait s'assoir à côté de lui, non sans pousser un gigantesque "Yeeesss" intérieur. Il pensa fièrement qu'il avait cet effet là sur les femmes, et que la chance lui souriait enfin, apparemment. Enfin, c'était ce qu'il se disait, car Leonard n'avait pas idée que cette rencontre changerait à jamais sa vie. C'est alors qu'il employa certains des seuls mots espagnols qu'il connaissait, avec l'accent américain le plus fort jamais imaginé (pensez à Brad Pitt qui parle italien dans Inglorious Basterds :p) :

"Sí... No..."

Il marqua une pause, cherchant ses mots, puis reprit, hésitant.

"Puedo ? Euh... No puedo refusar eso a una mujer magnifica !" ("Je ne peux pas "refuser" ça à une femme magnifique !)"

Ne se rendant pas compte que le verbe "refusar" n'existait pas, Leonard afficha un grand sourire à son interlocutrice, mais se jura de lui demander de parler anglais si elle le rejoindrait. Tout fier de lui, il attendit la réponse de la belle blonde. Après tout, Dieu a dit "Ne dis jamais non à une Suédoise" ... Ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Halgström
Leader d'Equilibrium
Leader d'Equilibrium
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 23/08/2010
Pseudo / Codename : Psycho
Age du perso : 35 ans
Langues parlées : Suédois / Anglais / Allemand

MessageSujet: Re: Barcelone : A new beginning   Lun 20 Sep - 16:43

Eh oui, le bon dieu dit beaucoup de choses, mais il en fait beaucoup moins; enfin, ceci est un autre débat qui n'avait probablement pas sa place en cet endroit et en cette occasion particulièrement. En tout cas, ce n'est pas le bon dieu mais le bon sens qui souffla à l'oreille de Lena, qu'elle était tombée sur un jeune loup en manque de câlins.

*Dire que je pourrais presque être sa mère... *

Songea-t'elle en déposant son fondement sur la chaise offerte, avec la délicatesse qu'on lui connait. Lena déposa alors son verre sur la petite table et entreprit d'ouvrir son sac à main pour en extraire son paquet de blondes, en même temps qu'elle dévisagea le jeune homme d'un regard inquisiteur, profond et pénétrant diraient certains. C'est fou, quand la miss vous regarde dans les yeux, on a l'impression qu'elle vous passe au détecteur de mensonges, et qu'en cas de doute, elle va vous foudroyer d'un puissant rayon laser oculaire. Ah, combien d'hommes même des plus confiants ont été troublés par ce regard de glace ! Des dizaines...

"Vous êtes un peu jeune."

Dit-elle dans un anglais impeccable avec un léger accent scandinave, un rien guttural, ses lèvres s'étirant en un sourire à peine moqueur, plutôt amusé disons, avant qu'une cigarette n'y trouve sa place. Bon, pour le coup de parler anglais aussi subitement, elle n'avait pas eu besoin de pousser très loin ses capacités, une oreille attentive l'aurait aussi facilement deviné qu'un œil pas trop naïf aurait pigé que nous étions en Espagne au vu du décor. Simple déduction donc. Quant au contenu de la réplique de la blonde incendiaire, au moins permettait-elle de deviner que Lena avait vu tout de suite très clair dans le jeu du pigeon roucoulant (et racolant). Même pas besoin d'être plus direct avec cette femme, un simple compliment et la voila déjà au courant de ce que la personne en face d'elle a en tête.

Ceci dit, se faire draguer par ce jeune et fringuant bébé d'une vingtaine d'années, cela flattait son orgueil. Elle qui avait envie de prendre du bon temps, bah, pourquoi pas après tout. Mais la suédoise n'est pas du genre à s'offrir facilement, mais plutôt à faire languir un peu.

"Vous avez du feu, Cupidon ?"

Demanda-t-elle après avoir fait mine de fouiller dans son sac. En vérité, elle avait un briquet en parfait état de marche quelque part dans ce fourbi innommable, mais elle avait fait exprès de faire comme si elle n'en avait pas. Autant dire que c'était carrément une perche qu'elle tendait à son compagnon de table; il faut donner leur chance aux hommes, tout le temps, c'en est presque agaçant mais bon. Au moins celui-là n'était pas trop moche et pour peu qu'il cesse de dire des âneries et qu'il gère un peu sous la couette, il ferait une bonne aventure d'un soir. Eh, faut commencer par le début...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonard Raynor
Dragueur incompétent
Dragueur incompétent
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/08/2010
Age du perso : 20 ans
Langues parlées : Anglais uniquement

MessageSujet: Re: Barcelone : A new beginning   Mar 21 Sep - 13:02

Fier d'avoir pratiqué un espagnol selon lui parfait, le mutant tenta de se concentrer tant bien que mal sur son but. Il devait tout de même, comme tout bon voleur, dérober quelque chose à cette demoiselle... Il pensa tout de suite à utiliser son pouvoir sur le verre de Lena, en quête d'un quelconque coffre mais... il était impossible pour lui de se focaliser sur son but : les cheveux blonds, le visage fin, les lèvres pulpeuses... tout lui semblait parfait chez cette femme, et c'est, non sans surprise, que les idées les plus folles vinrent à germer dans son esprit.

Le sourire aux lèvres, il la vit sortir une cigarette puis le dévisager étrangement. Sans surprise, le regard profond de Lena déstabilisa le garçon, mais, par un inhabituel mélange de niaiserie et de naïveté, Leonard et son ego se sentirent flattés. Après tout, il y a bien une source de fierté en une beauté blonde qui vous sonde du regard, non ? Fort heureusement pour Leonard, la belle demoiselle lui répondit en anglais, et c'est avec un soupir de soulagement qu'il accompagna la réponse de Lena. Un peu jeune ? C'était le cas, en effet. Mais rien n'arrêterait le jeune mutant dans sa quête du Saint Graal, à savoir séduire la suédoise. Et, selon lui, c'était bien parti pour le moment.

* Je lui plais à mort ! * se dit-il dans toute son humilité.

Le jeune garçon contempla la suédoise tandis qu'elle cherchait désespérément dans son sac un objet, probablement un briquet. Il la vit relever la tête, et d'un sourire malicieux, elle lui dit :

"Vous avez du feu, Cupidon ?"

Cupidon. Ce simple mot avait éveillé en Leonard un profond sentiment de bonheur. Oui, c'est bien de lui qu'elle parlait, et cette pensée réjouit le garçon. Trop heureux pour réfléchir, il s'apprêtait à dire "oui", lorsqu'il se rendit compte qu'il ne fumait pas. La déception de ne pas pouvoir subvenir au besoin de la belle blonde remplaçait petit à petit sa fierté, mais le jeune mutant aperçut une partie du briquet dans le sac de Lena qu'elle avait feint ne pas avoir. Tout content de sa trouvaille, il se pencha sur son sac pour en extirper la malheureux briquet. Et c'est là que les problèmes commencèrent. S'apprêtant à donner fièrement le briquet à sa camarade de table, une sensation familière envahit Leonard. Le temps sembla s'arrêter. Ses sens s'éveillèrent. Le flash commença.

-De la fumée. Une cigarette. Le briquet. Leonard reconnut immédiatement la suédoise qui tenait en son bec une clope. Il n'arrivait pas à reconnaître l'endroit. Peut être un sous-sol, un complexe, ou autre... Elle n'était pas seule. Cinq autres personnes étaient présentes. Lena parlait, et les autres écoutaient avec attention. Le jeune homme observa la scène, mais se rendit compte d'un détail qui lui glaça le sang. Il y avait des armes. Beaucoup. Encore sous le choc, il entendit le mot "opération", ce qui n'arrangea pas son état. Plus que les armes, il y avait une étrange sensation qui se dégageait de la pièce. Une froideur extrême... Soudain, tout redevint flou, et Leonard fut transporté sur sa chaise, en Espagne, dans la bar.-

Le briquet tomba de sa main. Toute sa chaleur avait quitté son corps. Il regarda avec effroi la belle blonde, et lui souffla :

"Qui êtes vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Halgström
Leader d'Equilibrium
Leader d'Equilibrium
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 23/08/2010
Pseudo / Codename : Psycho
Age du perso : 35 ans
Langues parlées : Suédois / Anglais / Allemand

MessageSujet: Re: Barcelone : A new beginning   Mer 22 Sep - 17:23

Voila que les choses prenaient une tournure plutôt inattendue, même pour miss Halgström. Tout d'abord le Cupidon glissa la main dans son sac de fille, jusque là ok, elle l'avait laissé faire sans piper mot pour ne pas casser son trip de "oh mais que voilà donc qui était caché ?".

Ce n'est qu'à partir du moment où le jeune homme se saisit du briquet que les choses changèrent de cap, et la blonde beauté ne mit pas beaucoup de temps à s'en rendre compte. On peut lire tellement de choses dans un regard, du désir et des envies, mais aussi la peur et l'effroi. Du moment où le bébé avait prit son briquet, Lena avait bien vu que quelque chose venait de changer dans le comportement de son interlocuteur. Ceci ajouté à la phrase tremblotante :

"Qui êtes-vous ?"

Et cela lui suffisait amplement pour comprendre que la situation n'était plus du tout sous contrôle. Or, si il y a bien une chose que Lena déteste par dessus tout, c'est qu'une situation échappe à son contrôle. Aussi, elle ne tarda pas à répliquer avec un certain aplomb :

"Votre contraire."

Formidable, n'est-ce pas ? En effet, on pouvait déduire de cette réponse que Lena venait d'utiliser son petit pouvoir à elle pour arriver à comprendre la nature du jeune homme, qu'elle trouvait tout à coup très intéressant. Flashback, pour ceux qui n'ont rien compris à ce qui venait de se passer dans la petite mais bien remplie tête de notre chère suédoise préférée.

Tout avait changé au moment où le jeune homme avait touché ses affaires. Lena l'avait vu faire, et elle avait la certitude que c'était à ce moment là que le gosse avait eu une sorte de révélation au sujet de sa potentielle conquête. Or, qu'avait-il fait ? Simplement touché ses affaires. Et alors, me direz-vous, ça change quoi ? Simplement tout, vous réponds-je. Dès cet instant là, le bébé avait montré de façon flagrante qu'il avait des atouts cachés dans sa manche, ou plus concrètement, un pouvoir. Oui parce que bon, les gens normaux touchent les affaires des autres, et il ne se passe généralement rien de spécial. Là, le jeune homme semblait regarder Lena avec un fort doute, une hésitation comme la peur d'un animal qui vient de découvrir que son prédateur naturel rôde pas loin.

Là où Lena poussa plus loin le raisonnement, c'est qu'elle parvint à arriver à la conclusion que le pouvoir du jeune coq était lié à connaître les gens à partir de leurs objets. Comment ? Simple déduction basée sur ce sentiment de crainte respectueuse qui avait émergé chez lui, après avoir touché un objet. D'après Lena, cette réaction de répulsion presque, ne pouvait être inspiré que par la connaissance de sa nature profonde, liée avec les éléments sus-cités. Peut-être qu'en touchant un objet appartenant à une personne, il pouvait avoir accès à cette nature profonde, à une sorte de mémoire instantanée ou plus lointaine, ça elle ne savait pas encore. En tout cas, parce qu'elle était sûre qu'il savait ce qu'elle était, elle était aussi sûre de ce que lui était (ouais c'est compliqué, concept...).

Bref, Lena avait ramassé son feu qui était tombé par terre, avec une grâce digne d'une princesse, et avait allumé sa cigarette sans dévisager un seul instant sa peut-être nouvelle proie. Puis elle leva son verre en direction du jeune homme avec un sourire de séductrice un rien machiavélique :

"A notre rencontre."

Décidément, elle était de plus en plus contente de ne pas être rentrée tout de suite au bercail, la miss. Elle qui croyait en avoir fini avec le travail pour cette semaine, voila que la providence jouait en sa faveur en lui envoyant un Cupidon à pouvoirs, à pouvoir intéressant qui plus est. Equilibrium saurait amplement tirer profit de cette capacité à faire parler les objets, pour sûr. But, next step, Lena allait devoir se le mettre dans la poche, en plus d'un autre endroit que la bienséance nous empêche de nommer plus précisément. Pour ça, elle avait suffisamment confiance en elle pour savoir qu'elle y parviendrait, peu importe le temps qu'elle y passerait.

"J'ai omis de me présenter. Je m'appelle Lena."

Dit-elle en tendant sa main au dessus de la table. Elle ajouta après un temps, avec un sourire amusé:

"N'ayez crainte, je ne vous mordrais pas; pas dans ce contexte là tout du moins."

Et vlan, opération séduction lancée. Notez que comme Léonard, elle aussi utilise des phrases de drague d'un rare à propos, d'une finesse sans commune mesure... Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonard Raynor
Dragueur incompétent
Dragueur incompétent
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/08/2010
Age du perso : 20 ans
Langues parlées : Anglais uniquement

MessageSujet: Re: Barcelone : A new beginning   Jeu 23 Sep - 18:18

"N'ayez crainte, je ne vous mordrais pas; pas dans ce contexte là tout du moins."

Des questions sans réponses tourbillonnaient dans la tête de Leonard. Qui était cette Lena ? Que voulait elle ? Que voulait elle dire par "votre contraire" ? Et surtout, pourquoi cette attitude si sereine et malicieuse ? Le jeune garçon, qui restait debout, avait perdu son usuelle bonne humeur, celle-ci ayant laissé place à la peur de l'inconnu. Pour lui, le temps semblait s'être arrêté, et les paroles de la suédoise l'avaient hypnotisé. Avait elle compris qu'il était un mutant en seulement quelques minutes ? Bien que cette idée lui paraisse invraisemblable, elle prenait la forme d'un doute persistant dans l'esprit du jeune homme. Pourtant, cet élément de réponse soulevait bien plus de questions qu'il n'en répondait... Pourquoi ce subit intérêt pour lui ? Y avait-il un rapport avec la mystérieuse organisation du flash ? Pouvait-il faire confiance à Lena ? Il était vrai qu'elle avait un charme indéniable presque irrésistible, et que chacune de ses paroles était accompagnée de grâce et de malice mais... Était-elle digne de confiance ? Ça, il allait devoir le découvrir...

"Je m'appelle Leonard."

Dit-il en tentant de regagner son calme. Il se décida à serrer la main de la belle blonde après s'être rassis.

"Je veux vous faire confiance, mais..."

Il s'arrêta. Leonard voyait que deux options s'offraient à lui. Il pouvait très bien partir du bar sans se retourner, après tout... mais il pouvait aussi rester ici à tenter d'en savoir plus sur sa compagne de table. Que faire ? Lena ne lui paraissait pas dangereuse, mais son secret était-il en sûreté avec elle ? La fumée émanant de la cigarette lui chatouilla le visage. Le jeune homme était au seuil d'un nouvelle vie. Car ce qu'il ne savait pas, c'est que sa décision changerait son destin à jamais. Il se décida finalement à peser le pour et le contre, tout en gardant en compte que la personne en face de lui était, à ses yeux, une déesse tombée du ciel.

...

Le teint auparavant livide de Leonard avait reprit quelques couleurs. Sa décision avait été prise. Il soutint le regard malicieux mais pesant de Lena, et afficha un très léger sourire.

"Je veux bien vous faire confiance, mais vous allez devoir m'expliquer un peu ce qui se passe ici."


[Désolé pour le post anormalement court, mais j'ai pas d'inspi :/ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Halgström
Leader d'Equilibrium
Leader d'Equilibrium
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 23/08/2010
Pseudo / Codename : Psycho
Age du perso : 35 ans
Langues parlées : Suédois / Anglais / Allemand

MessageSujet: Re: Barcelone : A new beginning   Mer 29 Sep - 15:07

[Désolé du retard ^^" ]


Lena sentit très vite, comme auparavant, que le jeune homme était apeuré par sa personne. En fait c'était le cas depuis qu'il avait touché ses affaires certes, mais la belle suédoise avait également bien cerné le fait que ses paroles ne l'avaient pas du tout mis en confiance. C'est que la psychologie, c'était légèrement son métier, au départ ! Pas trop dur de voir que Léonard ne se sentait plus du tout à l'aise, et était même solidement sur la défensive. Aussi Lena se dit qu'elle devrait tenter de le décoincer un peu, de lui montrer qu'il gardait le contrôle de la situation.

"Je veux bien vous faire confiance, mais vous allez devoir m'expliquer un peu ce qui se passe ici."

Miss Halgström tourna la tête autour d'elle, faisant l'air de regarder la pièce de long en large. Puis elle reporta son attention sur le jeune mutant en face d'elle.

"J'ignore le sujet des festivités, mais je sais que les espagnols sont prompts à faire la fête à cette période de l'année. Je ne saurai dire plus précisément ce qu'il se passe, voyez-m'en navrée."

La fin de sa réplique se ponctua d'un sourire amusé comme elle sait si bien les faire. Bien sûr, elle n'avait pas répondu du tout à la question, ou si elle l'avait fait, c'était en tournant le sujet de la question à son avantage. Il était évident que Léonard se foutait au moins autant qu'elle de pourquoi ils faisaient la fête, tous ces gens, mais que le but de sa question était d'en savoir plus sur elle. Or, le moment était mal venu pour un interrogatoire, d'ailleurs il semble que ce ne soit jamais le bon moment pour poser des questions à la jolie scandinave. C'est toujours elle qui décide de ce genre de choses, remarquez.

Cependant, pour que Léonard ne reste pas sur l'idée qu'elle se moquait de lui, elle enchaîna après une gorgée de sangria :

"Excusez-moi mais je vais faire court; je sais que maintenant vous me connaissez un peu plus que tout à l'heure, et que ce que vous avez appris de moi semble vous horrifier. Je sais aussi que vous hésitez entre partir en courant et rester encore une minute de plus avec moi pour vérifier ce que vous avez appris à mon compte. Quand bien même j'ignore ce que vous avez vu, je peux vous dire une chose qui est souvent vraie : les apparences sont souvent trompeuses."

Lena faisait ici référence au sujet probable des visions de Léonard; ne vous y méprenez pas, elle n'avait pas la moindre idée de ce qu'il avait appris sur elle, pas la moindre; cependant, vu la réaction de peur du jeune homme, nul doute que ce qu'il avait appris ne devait pas faire partie des jolis secrets de la blonde plantureuse. Plus probablement de son côté obscur. C'est à ce propos qu'elle lui avait dit que les apparences sont trompeuses, pour lui expliquer de façon furtive qu'elle n'est pas une méchante de l'histoire.

"En outre... Vous n'avez pas grand-chose à craindre de moi, je ne suis qu'une pauvre vieille fille sans arme ni escorte, et relativement à votre merci. Si vous le vouliez, vous pourriez me kidnapper et me séquestrer sans doute assez facilement, bien qu'un tel acte porterait préjudice à notre relation, ce que je ne souhaite pour rien au monde."

Ajouta-t-elle avec malice. Les hommes aiment bien cela en principe, qu'on flatte leur ego et leur relative toute-puissance virile, leur côté je-suis-le-boss-le-plus-beau-le-plus-fort.

Après un instant et une nouvelle gorgée d'alcool, sans oublier quelques lattes de nicotine, elle conclut par un clair net et précis :

"Mais l'endroit est mal choisi pour discuter entre quatre yeux. Je suis descendue à un hôtel à deux pas, me feriez-vous le plaisir de votre compagnie ? A moins que vous ne préfériez une autre destination bien sûr."

Voila, comme ça elle pourrait passer aux choses sérieuses sans trop tarder... Ou le faire fuir pour de bon, mais pas de problème s'il choisissait cette option, Lena a toujours plusieurs tours dans son sac à main Armani...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Barcelone : A new beginning   

Revenir en haut Aller en bas
 
Barcelone : A new beginning
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Evolution - War of the Rising :: Reste du Monde :: Reste du Monde-
Sauter vers: