AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Daniel Ferland

Aller en bas 
AuteurMessage
Daniel Ferland
Cyborg à lunettes
Cyborg à lunettes
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 29/07/2010
Age : 29
Pseudo / Codename : Dan / Google
Age du perso : 20 ans
Langues parlées : Français et Anglais

MessageSujet: Daniel Ferland   Ven 30 Juil - 23:53

NOM : Ferland
PRÉNOM : Daniel
SURNOM / CODENAME : Dan / Google
AGE : 20 ans
DATE DE NAISSANCE : 14 octobre 2037
SEXE : Masculin
NATIONALITÉ : Canadien (Québecois)
PERMIS : Voiture

TYPE DE PERSONNAGE : Cyborg

PHYSIQUE : Daniel n’est pas quelqu’un que l’on pourrait qualifier d’athlétique. Comme il a passé la majeure partie de son adolescence devant un ordinateur ou devant l’atelier de son père, il n’a pas vraiment eu l’occasion de se faire du muscle. Il est plutôt une sorte d’incarnation du stéréotype du nerd; Tout dans la tête, rien ailleurs. Pas qu’il ait un visage ingrat mais ce n’est pas un top modèle non plus. Il a les cheveux rares, un début de calvitie juvénile se faisant sentir. Pour cacher cette condition, il a coutume de se raser le crâne entièrement. En plus, ça lui facilite les choses pour l’entretient de sa prothèse.

En effet, Dan est un cyborg. Une sorte de paire de lunette futuriste est encastrée sur son visage. La prothèse pourrait faire penser à de drôle de lunette de plongée blanche translucide avec des écrans à cristaux liquide bleutées au lieu d’une fine feuille de plexiglas. Seulement, au lieu d’être maintenues par un élastique, elles tiennent en place grâce à des raccords soudés à même le crâne du jeune homme. Une extension posée sur le côté gauche de son visage, le long de sa mâchoire, contient tout ce qu’il faut pour faire fonctionner les yeux bioniques de Daniel. Il serait, sans sa prothèse, un aveugle pur et simple. Il est donc superficiel de rajouter que Daniel n’enlève jamais ses lunettes. De toutes façon, cela arracherais les fines connexions qui relient ses yeux robotiques à ses nerfs optiques.

Mis à part ce détail moins conventionnel, Daniel ne sort pas trop de la masse. Mesurant environ 1 mètre 74 pour un poids de 68 kgs, il reste tout de même relativement svelte. Il porte un tatouage de genre tribal sur son épaule droite. Vous savez, le genre de tatouage qui ne veux rien dire mais qui reste tout de même « badass ». Quoique Google, comme il aime se faire appeler, n’ait pas grand-chose d’un « badass » justement. Côté vestimentaire, Daniel affectionne les t-shirts aux slogans humoristiques ou outrageux et les converses. Il est rare de le voir sans quelques petits outils permettant de travailler sur sa prothèse, dont il est très fier, soit dit en passant, dans la poche.

CARACTÈRE : Ce n’est pas une prothèse robotique placée si près du cerveau qui va faire garder un sérieux artificiel à Daniel. Il est et a toujours été jovial de nature, n’a jamais chercher les problèmes et n’a jamais fumé. Le sourire souvent aux lèvres, il est toujours prêt à rigoler. Malgré tout, il reste une personne très intelligente et logique, il s’occupe après tout lui-même de sa prothèse. On pourrait même le qualifier de génie tant il est à l’aise avec la technologie.

Côté politique, il fait parti de ceux qui n’ont jamais rien eu contre les mutants. En fait, Daniel les envies presque. Il aurait bien aimé avoir, lui aussi, un superpouvoir pour se défendre plus jeune. D’après lui, les mutants ne sont pas différent des gens à la peau noire ou à ceux qui croient en Bouddha. Ces différences ne sont qu’une autre caractéristique d’une personne. Il prend donc les gens au cas par cas, les jugeant tous sur le même point d’égalité. La seule chose qui le ferait craindre ou haïr quelqu’un serait sa personnalité. Après tout, n’importe qui pourrait être un danger pour n’importe qui. Ce n’est pas un pouvoir, une arme ou une prothèse qui est dangereux, c’est la personne derrière.

Même s’il n’est pas la personne la plus sociale qu’il soit, Daniel aime bien la compagnie des gens. S’il évite les discothèques, c’est justement parce qu’on ne s’entend pas parler là dedans. Peu importe qui viendra le trouver, il les accueillera tous avec le même sourire.

PARCOURS : La naissance de Daniel Ferland fut très difficile. Sa mère avait du retard et les médecins avaient dû déclencher l’accouchement. Il y eu des complications et la mère mourut sur la table en donnant naissance à un enfant aveugle. L’enfance de Daniel se résume à des sons, des odeurs et de multiples chutes. Comme il ne pouvait pas simplement aller jouer dehors ou avec des amis, le petit garçon passa son entière enfance à l’intérieur. Il écoutait de la musique, écoutait son père lui raconter des histoires l’écoutait travailler dans son atelier. Avec sa petite canne, il déambulait dans les couloirs de la résidence familiale durant toute la journée. Il essayait de se repérer aux sons, comme avec un sonar, pour faire comme son héros préféré, Daredevil. Il savait que ce héros était depuis longtemps démodé mais comme il n’y avait pas énormément de super héros aveugle, c’est à celui là qu’il s’était attaché. Seul dans sa chambre, il faisait semblant de se battre contre des ennemis imaginaire qu’il s’inventait. Bref, c’est une enfance bien solitaire que vécu le petit Daniel.

Son père travaillait pour une compagnie spécialisé dans le remplacement des membres perdus par des prothèses robotisés. À cette époque, la technologie n’en était pas encore au point qu’elle en est aujourd’hui. Ils pouvaient remplacer un bras ou une jambe mais donner la vue, c’était encore au dessus de leurs capacités. Il y avait bien quelques prototypes disponibles ailleurs dans le monde mais c’était bien au-delà des moyens de la famille de Daniel. Néanmoins, son père travaillait d’arrache pied afin de donner à son fils unique le don de la vue, sans grand résultat cependant.

Puis vint le jour où Daniel voulu aller à l’école. Il avait près de 10 ans. Son père était réticent à l’envoyer là bas mais l’enfant voulait faire comme les autres. Il voulait apprendre. Pas question pour lui de rester toute sa vie à l’intérieur à dépendre de son géniteur. Zachary Ferland engagea donc un professeur privé pour son fils. Tous les jours de la semaine, de 8h le matin à 4h le soir, Daniel en apprenait de plus en plus sur le monde. Il était une véritable machine à engloutir les informations. Étonné par sa vitesse d’apprentissage, son professeur put lui donner l’équivalent de 7 ans d’études en un peu moins de 5 ans. Commença alors la crise d’adolescence de Daniel.

Il voulait se faire des amis, apprendre à vivre par lui-même, faire ses propres expériences. Avec l’appui de son professeur, Daniel finit par convaincre son père qu’il lui fallait aussi apprendre comment évoluer dans le monde par lui-même. Cela, il ne pourrait l’apprendre qu’en le vivant. À 15 ans donc, Daniel fit son entrée à l’école secondaire. Il fut souvent victime des railleries de ses camarades de classes mais il resta tout de même. D’abord parce qu’il adorait l’école mais aussi pour prouver à son papa qu’il en était capable. Il se forgea graduellement une carapace contre la moquerie des autres. À la méchanceté, il répondait par l’humour. À la haine, il répondait par l’amour. Après tout, quoi de plus frustrant pour un ennemi que se faire aimer par son adversaire? Au bout de deux ans, il avait rattrapé les jeunes de son âge et s’était fait des amis. La plupart de ceux qui se moquait de lui à son arrivé s’étaient fatigué de toujours se faire ridiculisé par les répliques comiques du jeune aveugle et avaient fini par le laisser tranquille.

Le père de Daniel ne dormait presque plus depuis quelques mois. Il était sur une piste finalement et quand il revenait de travailler, c’était pour s’enfermer dans son atelier. Le répondeur s’emplissait même depuis quelque temps des appels de la part de la compagnie où il travaillait. Apparemment, son rendement était moindre, il était en retard sur les projets en cours et était même soupçonné d’avoir volé des pièces à la compagnie. À l’insu de Daniel, il avait même presque mis à sec ses réserves d’argents. Mais il s’en foutait. Il approchait de son but.

Le jour du 18e anniversaire de Dan, son père le fit venir dans son atelier. Il avait un cadeau à lui donner. Daniel ferma ses mains sur deux petits globes qui semblaient être fait de verre. Intrigué, il demanda à son père ce que c’était.

« Tes yeux… » entendit-il.

L’opération se déroula à merveille. Après 2 heures de travail, l’institut avait réussi à remplacer les yeux organiques du jeune garçon par l’invention de son père. Ce dernier avait fait un pacte avec la compagnie qui l’employait; ils greffaient à leur frais le prototype sur son fils, oubliaient ses vols et il leur donnait les plans de la prothèse. La compagnie avait accepté. Ce que la compagnie ne savait pas, c’est que les plans qu’ils avaient reçu étaient incomplets. La prothèse fonctionnerait sans problème mais elle serait à changer au bout de quelques années. Par contre, celle que portait désormais Daniel était plus évoluée. Jamais il n’aurait à la changer, s’il l’entretenait régulièrement.

Ce fut donc à l’âge de 18 ans, 3 semaines et 1 journée que Daniel Ferland vu pour la première fois de sa vie. Ce fut très douloureux. Un cerveau qui n’a jamais reçu d’information de la part des nerfs optiques qui se mets subitement à en recevoir en grande quantité a tendance à ne pas apprécier. Il fallut une semaine à Daniel avant de pouvoir sortir à l’extérieur affronter l’éclat du Soleil. Puis, graduellement, les flous, les tâches sombres et les tremblements disparurent. La vision du jeune cyborg était maintenant aussi bonne que celle de n’importe qui. Pas mal pour quelqu’un qui était aveugle un mois auparavant.

2 ans plus tard, Daniel déménagea dans la vieille capitale, Québec. Il n’avait certes pas un appartement très luxueux mais c’était chez lui. Après avoir étudié 2 ans pour suivre les traces de son père, il avait changé d’idée. Il allait essayer d’entrer cette année au conservatoire d’art dramatique de Québec. Il voulait devenir acteur! Il s’était pratiqué tout l’hiver et jouait le tout pour le tout ce printemps. Avec un peu de chance, il serait sélectionné sur les 400 auditeurs. Son audition se déroula bien, il connaissait son texte par cœur et n’était franchement pas mauvais lorsqu’il jouait un rôle. Malheureusement, à cause de sa prothèse, il ne put être sélectionné.

« Cela ressort trop. On ne voit pas le personnage mais votre prothèse. » reçut-il comme excuse.

C’est donc un peu déprimé qu’il retourna dans son appartement situé sur la rue St-Jean, tout près du Conservatoire. Dire qu’il l’avait prit pour ne pas avoir à prendre l’autobus…

SIGNES PARTICULIERS : Une bonne grosse paire de lunette cybernétique sur les yeux, un tatouage tribal sur l’épaule droite.

COMPÉTENCES SOUHAITÉES :

Compétences Physiques :

Sensoriel / Vue : excellente 9/10
Sensoriel / Ouïe : très bonne 7/10
Sensoriel / Toucher : très bon 7/10

Compétences Intellectuelles :

Logique / Perspicacité : au dessus de la moyenne 6/10
Culture / filmographique : bonne 5/10
Études / Technologie Optique : très bon élève 7/10

Compétences Pratiques :

Arts / Comédie : Doué 5/10
Mécanique / Implant cybernétique : Très bon 7/10
Mécanique / Générale : Doué 5/10
Mécanique / Bricoleur : Inventif 6/10
Ordinateur / Générale : Doué 5/10

AFFILIATION ENVISAGÉE : Indépendant pour l’instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott Lorrington
Scientifique Rising Assembly
Scientifique Rising Assembly
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 15/07/2010
Age : 29
Pseudo / Codename : -
Age du perso : 39 ans
Langues parlées : Anglais, Français, Mandarin, Japonais (et quelques autres)

MessageSujet: Re: Daniel Ferland   Sam 31 Juil - 22:39

No problemo. Validé donc.

_________________

~~Maintenant, Invité, moi aussi, j'ai ton pouvoir...~~
Pouvoirs actuels:
Altération de la taille d'objets (Taylor)
Congélation (Paik, PNJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Daniel Ferland
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» James Bond (Daniel Craig)
» Album photo [Daniel]
» Adua, 1er mars 1896 (Norberto Tibaldi et Daniel Peyrot)
» Antoine Daniel & Daft Punk ?
» Antoine Daniel jeune = epic troll ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Evolution - War of the Rising :: Avant de jouer :: Fiches de personnages :: Fiches validées (indépendants)-
Sauter vers: